Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Transports: Berne et La Haye sur la même longueur d'ondes

La Suisse et les Pays-Bas misent sur le ferroutage.

La Suisse et les Pays-Bas veulent renforcer le transit ferroviaire des marchandises sur l'axe nord-sud. Le président de la Confédération Moritz Leuenberger et la ministre néerlandaise des transports Tineke Netelenbos - en visite en Suisse lundi - ont fixé cet objectif dans un mémorandum.

Pour les deux ministres, seule une étroite collaboration entre les pays européens permet d'appliquer une politique durable des transports. Et la compétitivité des chemins de fer dans le transport des marchandises entre les Pays-Bas et l'Italie via la Suisse ne peut se renforcer que par un effort commun.

Un groupe de travail, composé d'experts suisses et néerlandais et par la suite éventuellement allemands et italiens, doit élaborer d'ici novembre des propositions pour améliorer le transport des marchandises par le rail. Son analyse portera sur les points faibles de l'axe nord-sud: retards, capacité des transports disponibles, passage de la frontière et différences techniques.

Au cours d'une visite du chantier NLFA de Sedrun (GR), Mme Netelenbos s'est dite impressionnée par le modèle suisse de transfert du trafic routier lourd sur le rail. Les Pays-Bas sont intéressés par ce modèle: ils veulent améliorer la compétitivité de leurs chemins de fer en construisant une ligne à haute capacité pour le transport des marchandises entre Rotterdam et Zevenaar.

La visite du chantier de Sedrun a principalement permis aux deux ministres d'échanger des informations sur les projets d'infrastructure ferroviaire des deux pays. Des spécialistes suisses ont expliqué l'état d'avancement de la construction des deux tunnels de base du Gothard et du Lötschberg.

La ministre néerlandaise s'est intéressée à la redevance poids lourds liée aux prestations (RPLP), introduite le 1er janvier. La mise en service de la chaussée roulante du Lötschberg en juin 2001, la diminution du prix des sillons dans le transport ferroviaire des marchandises et l'augmentation des contributions d'exploitation pour ce trafic ont aussi été évoquées.

M. Leuenberger et Mme Netelenbos ont en outre discuté de l'application de l'accord sur les transports terrestres entre la Suisse et l'Union européenne (UE). Le président de la Confédération s'est prononcé en faveur d'une rapide ratification des sept traités bilatéraux par l'UE.

swissinfo avec les agences

×