Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Trente Suisses à l'étranger

De nombreux footballeurs suisses évoluent avec moins de publicité à l’étranger.

Le Bâlois Streller et le Saint-Gallois Barnetta sont les deux derniers expatriés en date.

Marco Streller et Tranquillo Barnetta sont les deux derniers footballeurs suisses à avoir lié leur destin avec un club étranger.

Le premier, meilleur buteur actuel du championnat suisse avec le FC Bâle, rejoint avec effet immédiat le VFB Stuttgart, où il touchera un salaire d’un million de francs par année.

Le second, international junior de Saint-Gall, s’en ira au Bayer Leverkusen l’été prochain.

Le Bâlois et le Saint-Gallois succèdent ainsi dans cette liste au prometteur Bernois, Johan Vonlanthen, enrôlé à l’âge de 17 ans au PSV Eindhoven.

Au total, plus d’une trentaine de mercenaires suisses évoluent désormais hors de nos frontières.

Les plus connus restent Johann Vogel (PSV Eindhoven), Jörg Stiel (Borussia Moenchengladbach), Patrick Müller (Lyon), Alexander Frei (Rennes), Fabio Celestini (Marseille) ou Raphaël Wicky (Hambourg).

Mais la liste est bien plus fournie, surtout depuis que l’arrêt Bosman supprimant les frontières au sein de l’Union européenne est entré en vigueur.

De nombreux Suisses gagnent en effet leur vie avec moins de publicité. Tel le Vaudois Blaise N’Kufo qui s’est transformé en chasseur de buts à Twente Entschede (Pays-Bas), ou Mario Eggimann (Karlsruhe) et Oumar Kondé (SC Freiburg).

swissinfo/Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×