Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Tsunami: 70 millions de dons suisses versés

(Keystone)

Six mois après le tsunami qui a ravagé l’Asie, la Chaîne du Bonheur a déjà engagé 70 millions de francs en faveur des victimes.

L’organisation caritative, patronnée par SRG SSR idée suisse, avait reçu la somme record de plus de 224 millions de francs après la catastrophe.

Le quart des dons versés par les Suisses a donc déjà été utilisé. La Chaîne du Bonheur et ses organisations partenaires ont versé 56 millions pour aider les régions sinistrées. Par ailleurs, d’autres projets pour un total de 14 millions sont en préparation.

L’Indonésie, le Sri Lanka et l’Inde constituent les points forts de cette aide d’urgence. Ce choix tient surtout à la présence sur place d’organisations partenaires avant la catastrophe.

Au total, la Chaîne collabore avec quatorze ONG helvétiques dans six pays de la région et a examiné 69 projets. En Suisse même, «le raz de marée a suscité beaucoup de vocations et la création d'ONG», a remarqué son directeur Félix Bollmann.

«Mais la Chaîne a pour principe de ne pas entrer en matière avec des organisations sans enracinement local. Les bénéficiaires doivent aussi être associés à la réflexion et aux travaux», a-t-il précisé.

Un bilan positif

Félix Bollmann a tiré mercredi un bilan positif du travail effectué par l'organisation. «Le système de distribution (de l'aide) a fait ses preuves dans une situation extrêmement difficile», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Berne.

Le président de la Commission de projets, Andreas Blum, est du même avis. «Jamais auparavant la Chaîne du Bonheur n’avait investi dans l’aide autant d’argent en aussi peu de temps», s’est-il félicité.

Félix Bollmann a cependant insisté sur le temps nécessaire à la reconstruction – des années, et ses possibles effets pervers à long terme: «Au Sri Lanka, la capacité du secteur de la construction est de 6 à 8000 chantiers maximum alors qu'il faut rebâtir 82’000 maisons. Mais si les entreprises se multiplient, elles pourraient se trouver désoeuvrées une fois la tâche achevée».

La mise en oeuvre des projets s'avère aussi très complexe, car des facteurs juridiques, administratifs, fonciers, psychosociaux, écologiques et politiques interviennent.

«Dans le nord-est du Sri Lanka, il faut traiter à la fois avec les autorités gouvernementales et les représentants de la rébellion tamoule», a relevé Jürgen Stoerk, de l'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO). En Indonésie, pays le plus touché par la catastrophe, les routes ne sont toujours pas praticables.

Tout l'argent sera utilisé

«Il ne sera possible de tirer un vrai bilan du raz de marée que dans six à huit ans», a estimé Andreas Blum, président de la commission des projets de la Chaîne. Tout l'argent des dons sera utilisé, a précisé Roland Jeanneret, responsable de la communication, en souhaitant que «l'énorme pression des donateurs» diminue.

La Chaîne place la réhabilitation du secteur économique, notamment toute la filière qui vit de la mer dans les différents pays, sur le même pied que la reconstruction des habitations. Dans ce cadre, la Chaîne a entamé fin mai un partenariat avec Swisscontact, l'organisation d'aide au développement de l'économie privée, qui soutient des projets au Sri lanka et à Sumatra (Indonésie).

swissinfo et les agences

Faits

Le 26 décembre, un séisme de magnitude 9 s’est produit au large de Sumatra.
Les vagues ainsi provoquées ont dévasté plusieurs pays d’Asie du Sud-Est.
Le bilan fait état de 300'000 morts et de deux à trois millions de personnes nécessitant une aide humanitaire.
Les touristes ont également été touchés. Jusqu’à présent, la mort de 101 personnes résidant en Suisse a pu être confirmée.
Parmi les personnes identifiées, 99 séjournaient en Thaïlande et deux au Sri Lanka.

Fin de l'infobox

En bref

- La Chaîne du Bonheur a été créée en 1946.

- Patronnée par SRG SSR idée suisse, elle recueille des dons pour les victimes de catastrophes naturelles ou humanitaires.

- Les fonds récoltés sont distribués par une trentaine d’organisations partenaires.

- Les dons reçus après le tsunami (224 millions) ont constitué un record historique.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.