Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un avion de combat allemand s'écrase dans les Alpes

C'est un avion de ce type qui s'est écrasé jeudi, tuant l'un de ses pilotes.

(Keystone Archive)

Un chasseur-bombardier Tornado de l'armée de l'air allemande s'est crashé jeudi après-midi à proximité du village bernois de Stechelberg, dans la région de la Jungfrau.

Les deux pilotes, qui ont pu s'éjecter, ont été localisés sur un glacier. L'un d'entre eux, blessé, a été évacué par hélicoptère, tandis que l'autre n'a pas survécu à l'accident.

Peu avant 15h00 jeudi, le jet a percuté une paroi rocheuse entre l'Aebniflue et le Mittaghorn, dans la vallée de Lauterbrunnen, indique la police cantonale bernoise dans un communiqué. Des témoins ont observé l'explosion.

Un vol de recherches mené à l'aide d'un hélicoptère d'Air Glaciers a permis de localiser les deux pilotes sur un glacier, au-dessous du point d'impact. Ils avaient pu déclencher leurs sièges éjectables.

Un d'entre eux a donné signe de vie. L'hélicoptère a dû utiliser une 'long line', filin de plus de 100 mètres de long, pour tirer le blessé de sa fâcheuse position. Cette technique permet d'intervenir dans des parois hostiles, ce qui fut fait vers 16h25.

Le second pilote, par contre, était décédé, et c'est un cadavre que les secouristes ont ramené dans la vallée, vers 17h45.

Bien trop bas

Le crash s'est produit alors que l'avion provenant de Corse effectuait un vol d'exercice au-dessus de la Suisse. Peu avant l'accident, il avait fait le plein à Emmen, dans le canton de Lucerne, a indiqué Jürg Nussbaum, porte-parole des Forces aériennes suisses. Après cette boucle au-dessus des Alpes bernoises, il aurait dû prendre le chemin de l'Allemagne.

Le lieu du crash est situé au fond de la vallée de Lauterbrunnen. Maire de cette commune, Jost Brunner a observé l'appareil. Il volait relativement bas, entre 1200 et 1300 mètres d'altitude, a-t-il indiqué. Or la vallée étroite se termine par les faces nord de sommets atteignant 3000 à 4000 mètres.

L'appareil a longtemps volé sans prendre de l'altitude, puis le pilote a subitement tenté de s'élever, prenant la direction du glacier de Rottal, a précisé le maire. L'avion a ensuite disparu derrière le Schwarzmönch. Jost Brunner dit n'avoir perçu aucune déflagration.

Vol de routine

Le pilote effectuait un vol dit de navigation au cours duquel il devait rejoindre différents objectifs. De tels exercices d'avions militaires étrangers dans l'espace aérien suisse sont autorisés et n'ont rien d'extraordinaire, a précisé Jürg Nussbaum.

Le Tornado est un chasseur-bombardier biplace utilisé par la Bundeswehr depuis 1981. Il peut aussi effectuer des missions de reconnaissance.

swissinfo et les agences

Le Tornado

Cet avion de combat multi-rôles a été développé en commun par le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Italie dans les années 70, comme remplaçant du fameux F-104 Starfighter.

Il a été produit à quelque 1000 exemplaires, utilisés par les trois pays et exportés en Arabie Saoudite.

C'est un biréacteur, biplace, avec des ailes à géométrie variable. Il est capable de voler à seulement 30 mètres du sol et de décoller et d'atterrir sur des pistes courtes.

L'armée de l'air allemande l'utilise depuis 1981. Les Britanniques l'ont engagé durant les deux guerres du Golfe.

En 1999, la guerre du Kosovo voit l'engagement simultané de Tornados anglais, italiens et allemands. Il s'agit alors des premières missions de combat de pilotes allemands depuis la Seconde Guerre mondiale.

Ces dernières années, plusieurs Tornados se sont écrasés, notamment aux Etats-Unis, où les forces aériennes allemandes effectuent des entraînements.

Six Tornados allemands sont actuellement stationnés sur la base de soutien de Masar-i-Sharif, dans le nord de l'Afghanistan, d'où ils effectueront des missions pour les forces de l'OTAN.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×