Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le nouveau président de PRO VELO Mattias Aebischer en pleine discussion avec son prédécesseur Jean-François Steiert, lors d'un débat au National sous les yeux d'Alain Berset (archives).

KEYSTONE/PETER KLAUNZER

(sda-ats)

La présidence de PRO VELO reste en main d'un conseiller national socialiste. Le Bernois Matthias Aebischer succède à son collègue Jean-François Steiert qui doit la quitter après huit ans et à la suite de son élection au gouvernement fribourgeois.

L'assemblée des délégués de PRO VELO a surtout été l'occasion pour l'association de soutenir "Le tourner à droite au feu rouge pour les vélos", une mesure testée en douze endroits à Bâle durant deux ans, à satisfaction selon l'association. Après s'en être vu présenter tout l'intérêt par le conseiller d'Etat du canton de Bâle-Ville Hans-Peter Wessels, les délégués ont voté une résolution demandant à la Confédération de l'introduire au plus vite dans la législation.

"A Bâle, les possibilités du tourner à droite au feu rouge ont été fortement mises à profit. Aucun accident n'a été comptabilisé dans le cadre de l'expérience-pilote. Dans quelques cas isolés, il est arrivé que les cyclistes n'aient pas donné la priorité aux piétons. Mais il ne s'agissait que de quelques pour mille", relève le texte de la résolution.

Pour PRO VELO Suisse, les résultats positifs de l'expérience sont le signe que cette mesure fonctionne bien, tout comme en Belgique et en France, et qu'elle est opportune. Elle rend la pratique du vélo plus attrayante et fluidifie l'ensemble du trafic. Cela profite aux cyclistes mais aussi aux autres véhicules. Pour les piétons, elle ne comporte pas d'inconvénients significatifs.

Bâle-Ville a fait la demande à Berne de pouvoir poursuivre l'expérience au-delà de la phase-test qui s'est terminée fin 2016. D'autres villes s'intéressent également à la nouvelle signalisation, selon PRO VELO.

Huit ans de succès

La promotion de cette mesure s'inscrit parmi les nombreuses réalisations de l'association sous la présidence de Jean-François Steiert, relève PRO VELO dont l'effectif a augmenté de 20% en huit ans, à 34'000 membres. Et de citer le succès de l'action participative "bike to work", destinée aux pendulaires, auxquelles participent aujourd'hui près de 55'000 personnes, ou les cours de conduite cycliste, suivis par plus de 10'000 enfants et leurs familles chaque année.

Mais le plus grand succès de M. Steiert est sans conteste l'initiative vélo, qui veut ancrer la promotion du vélo dans la Constitution fédérale, souligne l'association. Un contre-projet de la part du Conseil fédéral est attendu pour l'automne.

Son successeur Matthias Aebischer est un cycliste passionné, toujours accompagné de son vélo militaire, écrit PRO VELO dans son communiqué. Cet ancien journaliste de télévision connaît personnellement les préoccupations et les besoins des cyclistes, précise-t-elle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS