Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un coup franc pour la mode grâce à l'Euro 2008

Robe en capsules de ChainReaction (à gauche) et Michael va au match

L'Euro 2008 était jusqu'ici synonyme de football, de questions de coûts et de sécurité. La mode y est désormais également associée.

De jeunes designers autrichiens ont en effet récemment joué une première manche à Zurich. Leurs collègues suisses iront à Vienne en avril 2008...

La balle est ronde et le match dure 90 minutes. C'est la légendaire - et pour le moins lapidaire - définition du football donnée par Sepp Herberger, le père du «Miracle de Berne». Lors du championnat du monde de 1954 à Berne, l'Allemagne avait, à la surprise générale, battu la Hongrie et était devenue championne du monde.

Berenika Rührnössel et Alsihan Atayol ont une autre définition: «Le football, ce sont des hommes et de la bière.» Les deux designers de mode en ont fait le point de départ de leur réflexion. Des vainqueurs, des perdants, des capsules de bouteilles de bière, nommées, en Autriche, «Kronkorken», bien qu'elles ne soient pas en liège («Kork»).

Berenika Rührnössel et Alsihan Atayol ont pris 1000 capsules et en ont fait une robe, destinée à «la femme qui veut être unique». «Avec un jeans, la robe se porte sportive-décontractée. Lors d'un cocktail, elle devient glamour», explique Berenika Rührnössel.

Accessoires en capsules

L'effet que produit la tunique courte avec son jupon dansant dépend fortement des accessoires. Ceux-ci sont aussi proposés par la marque ChainReaction, le label des deux jeunes designers. Des bagues, des boucles d'oreilles, broches, barrettes et un sac tout rond. Tout est en capsules, assemblées par des anneaux en métal.

ChainReaction, ainsi que dix autres jeunes designers ou marques de mode autrichiens, a participé au concours «11 Meter Mode», («11 mètres de mode», mais officiellement pas traduit en français) qui a eu lieu récemment à Zurich. L'initiative en revient à l'organisation de promotion de la Suisse à l'étranger Présence Suisse et à l'ambassade suisse en Autriche. Des partenaires suisses et autrichiens soutiennent l'opération.

Avec distance et ironie

Pour l'équipe qui l'a provoqué, un coup franc est certes une punition. Pour les participants au concours «11 Meter Mode» en revanche, il s'agissait plutôt de l'opportunité de tester de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, de nouvelles coupes et techniques.

Et le concours représentant bien sûr aussi l'occasion de rencontrer de nouveaux clients ou, de façon générale, de nouer des contacts. Car tous les participants ont ceci en commun qu'ils espèrent bien pouvoir vendre leurs créations.

«Grâce à la mode, nous avons voulu rendre possible un échange culturel innovateur», explique Andrea Lins, responsable de l'Euro 2008 à l'ambassade suisse à Vienne. Les jeunes créateurs ont ainsi la possibilité de traduire la symbolique du football dans leur propre langage, même avec distance et ironie, et de l'utiliser comme source d'inspiration.

Berenika Rührnössel et Alsihan Atayol l'ont bien compris. Leur robe en capsules ne fait pas que relier les deux pays organisateurs, elle unit aussi tous les participants au tournoi, grâce aux drapeaux qui ornent les capsules.

Pour les hooligans...

Le designer autodidacte, historien d'art de formation, Michael Eisner est supporter de football depuis son enfance. Il a passé ses dimanches à soutenir le club Sturm Graz, une des deux équipes rivales de sa ville. Pour sa création, le créateur s'est inspiré des fans les plus bruyants.

C'est pour eux qu'il a créé un costume de circonstances, portable par les Suisses, les Autrichiens, voire les Polonais: une tunique largement coupée, rouge et blanche.

Celui qui la porte n'a pas besoin de drapeau: en étendant les bras, sa toge se transforme en effet en étendard! Le costume est même quasiment un appel au hooliganisme: une capuche permet de cacher son visage...

Simplicité et élégance

Ulrike Kogelmüller s'est aussi décidée pour une toge. Labellisée «Ulliko», sa robe se nomme «Eurban Player». Une longue chemise et une très longue écharpe la complètent, de même que des leggins noirs comme des collants de footballeur. Pour la créatrice, une seule maxime: l'essentiel. La coupe est serrée et les couleurs réduites au noir-rouge-blanc.

Le concours «11 mètres de mode» dure un peu plus longtemps que les 90 minutes footballistiques... Si la première mi-temps a eu lieu pendant trois jours à Zurich pendant l'exposition de design «Blickfang», la deuxième se tiendra... en avril 2008 à Vienne.

Les joueurs suisses ne sont pas encore choisis. Les candidats peuvent s'annoncer jusqu'au 14 janvier auprès de Présence Suisse.

swissinfo, Renat Künzi, Zurich
(Traduction et adaptation Ariane Gigon)


Liens

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

×