Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un couple condamné pour propagande terroriste

Les deux accusés n'ont pas convaincu le tribunal qu'ils n'étaient pas responsables du contenu des sites islamistes.

(Keystone)

Deux ans de prison - dont six mois fermes - pour l'homme et six mois avec sursis pour la femme. Telles sont les peines infligées à un couple pour soutien à une organisation criminelle et incitation au crime et à la violence.

Le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone a condamné jeudi ce Tunisien et sa femme belgo-marocaine pour avoir diffusé sur Internet de la propagande en faveur du jihad contre l'Occident.

Les peines infligées au couple sont moins sévères que ce que demandait l'accusation, qui avait requis deux ans et demi et douze mois de prison ferme.

Ce qui n'a pas empêché Claude Nicati, procureur général suppléant de la Confédération, d'exprimer sa satisfaction après le prononcé du verdict. Un jugement qui selon lui «aura toute une série de conséquences».

Lors d'un précédent procès en février dernier concernant la mouvance Al-Qaïda, le Ministère public de la Confédération avait subi une lourde défaite. Les sept accusés, également suspectés de soutien à une organisation criminelle, avaient été tous acquittés.

Quatre sites



De leur domicile à Guin, dans le canton de Fribourg, les deux militants islamistes ont exploité quatre sites Internet utilisés par des groupes radicaux dans le but d'échanger des informations et de faire de la propagande. Ces sites diffusaient notamment des images violentes d'exécutions et de torture.

Les accusés ont admis s'être occupés de la gestion de ces sites mais ont récusé toute responsabilité quant au contenu. «Il y avait plus de mille utilisateurs, ont-ils déclaré. Et il arrivait que des informations soient introduites sans que nous le sachions».

Tribunal pénal fédéral

Le Tribunal pénal fédéral est l'un des deux tribunaux fédéraux de première instance (l'autre étant le Tribunal administratif fédéral) qui ont été ...

Une arme stratégique



Président de la Cour pénale, Bernard Bertossa a écarté cette objection. Selon lui, les deux militants n'ont pas seulement été des sympathisants de la cause terroriste

Ils l'ont soutenue activement par le biais de leurs forums de discussion. Pour les terroristes, Internet est devenue une arme dont l'importance stratégique est aujourd'hui fondamentale, a déclaré le juge.

Absence remarquée



Arrivés mercredi à leur procès avec 55 minutes de retard, les deux accusés ont brillé jeudi par leur absence à la lecture du jugement. Leurs avocats n'ont pas précisé s'ils vont faire recours contre le verdict.

Agé de 38 ans, le principal accusé devra purger sa peine de six mois de prison dans le canton de Fribourg. Il est reconnu coupable de soutien à une organisation terroriste, de représentation de la violence et d'avoir fourni des indications pour fabriquer des armes.

Veuve d'un kamikaze



Sa femme, âgée de 48 ans, est la veuve de l'un des kamikazes qui avaient assassiné le commandant Massoud en Afghanistan, deux jours avant le 11 septembre 2001, un acte qu'elle a elle-même qualifié d'«héroïque» devant la Cour.

D'origine marocaine, née et domiciliée en Belgique, elle est reconnue coupable de soutien à une organisation terroriste et de complicité de représentation de la violence.

swissinfo et les agences

En bref

Le procès qui s'est achevé jeudi est la deuxième affaire de terrorisme jugée par le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone.

La première affaire s'était conclue le 28 février 2007. Les sept prévenus avaient alors été acquittés de pratiquement toutes les charges qui pesaient contre eux, y compris l'accusation d'avoir fourni un soutien aux activités du réseau Al-Qaïda.

D'autres procédures sont encore pendantes. En septembre 2006 a débuté une enquête préliminaire contre plusieurs Nord-Africains arrêtés en Suisse et soupçonnés d'avoir participé à la planification d'attentats contre des avions israéliens.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×