Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un diplôme pour s'attaquer à la criminalité économique

Les futurs diplomés pourront utiliser leurs compétences dans les banques notamment.

(Keystone Archive)

C'est une première en Suisse: une formation postgrade en criminalité économique a été lancée, lundi à Lucerne. L'enseignement porte sur les moyens pour lutter contre le blanchiment d'argent, le piratage économique, les contrefaçons ou les escroqueries à l'assurance.

Lors de la cérémonie de lancement, Ruth Metzler a souligné l'importance de ce nouveau diplôme. Devant près de 150 personnes, la ministre de la Justice a insisté sur le rôle de cette formation pour la sécurité intérieure et la place financière helvétique.

«La Suisse s'est dotée d'un certain nombre de lois, notamment pour lutter contre le blanchiment, précise Isabelle Augsburger-Bucheli, responsable romande de cette nouvelle formation. Et pour appliquer cette législation, elle a besoin de spécialistes.»

Ce diplôme est né de la volonté de la Conférence des chefs des départements cantonaux de justice et police. Les deux premières classes vont débuter en juin, en parallèle à Neuchâtel et à Lucerne. Suivront ensuite deux volées annuelles dans chacune de ces villes.

Vingt-quatre personnes par classe suivront cette formation en cours d'emploi de trois semestres. Il s'agit de collaborateurs de sociétés privées (employés de banques, d'assurances, de fiduciaires), mais aussi de représentants du corps judiciaire, ou de policiers.

Au programme: 900 périodes de cours, portant sur la criminalité, l'économie, le droit et l'informatique. «Nous leur apprendrons à collaborer entre eux, afin de résoudre ensemble des cas compliqués», explique Isabelle Augsburger-Bucheli.

Les futurs diplômés pourront ensuite utiliser leurs connaissances à titre préventif dans l'économie privée, notamment dans les banques pour éviter le blanchiment d'argent.

Ils pourront aussi travailler pour les départements économiques des autorités fédérales ou cantonales. La Confédération devrait créer 485 nouveaux postes dans ce domaine, d'ici 2004. C'est ce qu'a annoncé lundi Ruth Metzler.

Caroline Zuercher avec les agences


Liens

×