Un double oui massif

Keystone Archive

L'extension des droits populaires est acceptée à plus 70%. Et le projet de financement hospitalier recueille plus de 77% des suffrages.

Ce contenu a été publié le 09 février 2003 - 16:21

A noter, cependant, que 28,6% seulement du corps électoral s'est déplacé aux urnes.

Les projections de l'institut GfS pour le compte de SSR idée suisse le laissaient entendre dès la clôture des bureaux de vote: le double oui serait massif.

Par contre, les résultats de la participation sont nettement moins brillants. Ils grimpent péniblement au-dessus des 28,5%. Les deux objets, il est vrai, ne soulevaient guère les passions.

Au final, le projet fédéral d'extension des droits populaires recueille exactement 70,33% d'avis favorables. Avec un oui unanime de tous les cantons.

Les partisans les plus «tièdes» de ce projet sont les Schaffhousois (56% de oui). Un résultat qui tranche avec ceux de Fribourg et de Neuchâtel, champions suisses de l'acceptation avec près de 77%.

Les autres cantons latins, eux, enregistrent des résultats plutôt contrastés. Avec 65% de oui à Genève, 67% en Valais, 75% dans le Jura et dans le canton de Vaud et 66% au Tessin.

Hôpitaux: un oui encore plus net

Le projet de financement par les cantons des hospitalisations dans les divisions privées est accepté encore plus nettement. Il recueille sur l'ensemble du pays 77,35% d'avis favorables.

Ici, la fourchette des résultats est un peu plus serrée. La proportion de oui va de 74% (Saint-Gall, Valais et Schwytz) à 84% à Genève.

Quant aux autres cantons latins, ils se situent autour de la moyenne nationale, avec 80% de oui à Neuchâtel, 75% à Fribourg, 72% dans le Jura et 76% au Tessin.

Pas de surprise non plus dans le canton de Vaud, où les référendaires avaient recueilli la majorité de leurs signatures.

Ici, le corps électoral rejette clairement le référendum lancé par la caisse maladie en acceptant le projet fédéral à 75%.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article