Navigation

Un ex-vice-ministre condamné à dix ans et demi de prison

La Chine se prépare à accueillir les Jeux d'hiver, comme ici près de Pékin (archives) KEYSTONE/EPA FILE/ADRIAN BRADSHAW sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 décembre 2016 - 10:33
(Keystone-ATS)

L'ancien vice-ministre chinois des Sports Xiao Tian a été condamné lundi à dix ans et demi de prison pour corruption, a annoncé le tribunal de Nanyang, dans la province du Henan. Il aurait bénéficié de pots-de-vin durant 17 ans.

Xiao Tian a été reconnu coupable d'avoir accepté pour près de huit millions de yuan (env. 1,2 million de francs) de pots-de-vin de 1997 à 2014 alors qu'il occupait diverses fonctions officielles dans le domaine des sports. En échange, il obtenait des passe-droits pour obtenir des promotions, des permis de construire et pour organiser des événements sportifs.

Xiao Tian, qui, en tant que numéro 2 de l'Administration générale du sport, avait rang de vice-ministre, avait été placé sous enquête en 2015 pour corruption présumée.

En mars, le président Xi Jinping, qui a fait de la lutte contre la corruption l'une des priorités de son action, a affirmé que la Chine devait organiser des jeux d'hiver qui soient "aussi propres que la neige", allusion indirecte aux scandales auxquels Xiao Tian et un autre ancien haut responsable sont liés.

En association avec une ville voisine, Zhangjiakou, Pékin doit accueillir les Jeux olympiques d'hiver 2022.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.