Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un face-à-face Calmy-Rey-Powell

La ministre suisses de affaires étrangères Micheline Calmy-Rey s'entretiendra avec le secrétaire d'Etat américain Colin Powell à Davos.

La rencontre a été confirmée au président du WEF Klaus Schwab par l'ambassadeur américain Mercer Reynolds.

«Il serait tout à fait normal et souhaitable que Micheline Calmy-Rey et Colin Powell se rencontrent», ajoute Michel Ogrizek, porte-parole du Forum économique mondial (WEF).

En précisant que la date de la venue à Davos du ministre américain des affaires étrangères ne peut pas être révélée pour des raisons de sécurité.

De son côté, la présidente de la Commission de politique extérieure du Conseil national exprime sa satisfaction.

Et Lili Nabholz de préciser: il est important que les représentants de la Suisse puissent rencontrer des homologues étrangers pour discuter de questions qui touchent les intérêts helvétiques.

Du même coup, la radicale zurichoise met ainsi un terme à la polémique lancée dimanche. Du moins provisoirement.

Pour mémoire, les partis bourgeois ont dénoncé les propos tenus dans la presse dominicale par la toute nouvelle cheffe du département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

En clair, Micheline Calmy-Rey posait une condition à sa venue à Davos. Elle voulait pouvoir y rencontrer son homologue américain.

En effet, la cheffe de la diplomatie helvétique ne cache pas son opposition à une éventuelle intervention militaire contre l'Irak. Et elle a l'intention de faire part de son opinion à Colin Powell.

De leur côté, les parti gouvernementaux de droite son monté aux barricades, en parlant notamment d'«ultimatum», d'«abandon de la politique de neutralité» et d'attitude «dilettante».

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.