Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un millier de manifestants dans toute la Suisse

La colère gronde au lendemain de l'annonce de nouvelles suppressions d'emplois faites par le géant bleu.

A Genève, Berne, Zurich et au Tessin, plus de 1000 employés de Swisscom ont répondu à l'appel du Syndicat de la communication et de transfair.

«Nous ne sommes pas de la viande pour actionnaires», ont crié mardi, révoltés, les 300 manifestants réunis à Genève. Beaucoup étaient venus des cantons de Vaud et de Neuchâtel brandissant des banderoles devant le Centre technique de Swisscom.

«On nous offre le chômage et la misère», s'est indigné au nom de tous les salariés concernés par les licenciements, José Gonzalez, membre du comité genevois du Syndicat de la communication de Swisscom.

Et d'ajouter: «Aujourd'hui, on est dans la rue. Mais si cela ne suffit pas on durcira le mouvement».

Dans les prochaines semaines, les syndicats vont réunir les collaborateurs de Swisscom pour faire le point de la situation.

«Toutes les options sont possibles, lance Alain Carrupt, vice-président du Syndicat de la communication. Et, s'il le faut, la pression montera encore.»

A Berne, quelque 250 personnes se sont réunies pour les mêmes raisons. Ils étaient également plus de 200 à manifester à Zurich et à Breganzona, dit un porte-parole du Syndicat de la communication.

Enfin, une autre manifestation était encore prévue dans l'après-midi. Cette fois, à Bellinzone.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×