Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un ministre UDC évoque la scission

A la veille de la décision du comité central de l'UDC sur l'exclusion de la section grisonne, Samuel Schmid estime que la création d'une UDC libérale dissidente est une option. Le ministre UDC est toutefois contre un ralliement au parti radical (droite).

Dans une interview parue samedi dans les quotidiens romands La Tribune de Genève et 24 Heures, le ministre de la Défense et des Sports ajoute qu'il reste optimiste pour l'avenir de l'UDC grisonne. «Si l'on arrive à une exclusion, ils réagiront en conséquence».

S'il ne croit pas que le paysage politique suisse puisse être enrichi d'une nouvelle formation à court et moyen terme, Samuel Schmid estime qu'une option à long terme pourrait être de réunir les UDC libéraux, les radicaux et une partie des démocrates-chrétiens.

Concernant une éventuelle démission, le ministre n'entre pas en matière. «La volonté de me battre est encore trop grande. Et je ne me laisse pas instrumentaliser de la sorte. Par contre, d'autres facteurs entrent en ligne de compte, comme la santé et le plaisir à la tâche.»


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.