Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un nouveau camouflet pour le gouvernement

C'est un triple non qui est sorti des urnes.

(Keystone)

Deux Suisses sur trois ont rejeté le paquet fiscal, la hausse de la TVA et la 11e révision de l’AVS.

Pour la deuxième fois cette année, ils ont désavoué sur toute la ligne leur gouvernement et la majorité de leur parlement.

Les résultats des votations fédérales de ce dimanche sont très clairs. A deux contre un, les Suisses ont nettement refusé les trois objets qui leur étaient soumis.

Ces objets n'ont passé la rampe dans aucun des 26 cantons et demi-cantons. Et l'ampleur de ce triple refus dépasse les prévisions des sondages de l'institut DemoSCOPE pour le compte de SSR idée suisse.

Plus grave, pour la deuxième fois consécutive, les autorités fédérales ont été désavouées par le peuple sur l'ensemble des objets soumis au vote. Du jamais vu depuis le début des années 1990.

Le 8 février 2004 déjà, les Suisses avaient refusé de suivre les autorités fédérales en acceptant l'initiative pour l'internement à vie des délinquants sexuels et en refusant le contre-projet Avanti ainsi que la révision du droit de bail à loyer.

En six mois, le parlement issu des urnes le 19 octobre 2003 et le tout nouveau gouvernement (Conseil fédéral) ont donc perdu six votations, soit autant qu'entre 1998 et 2003.

Les chiffres définitifs

Rebelote ce dimanche 16 mai. D'abord avec les réformes de l'imposition des familles et des propriétaires qui n'ont pas trouvé grâce aux yeux des Suisses.

Le peuple a nettement rejeté le paquet fiscal, par 65,87% des voix. Il a préféré suivre les cantons et la gauche, à l'origine du référendum, plutôt que le Conseil fédéral et la droite.

Par ailleurs, les taux de la TVA n'augmenteront pas pour l'heure. Les Suisses ont refusé par 68,56% la hausse de 1,8 point destinée à renflouer les caisses de l'AVS et de l'AI. Aucun canton ne l'a soutenue.

Enfin, l'âge ordinaire de la retraite restera fixé à 64 ans pour les femmes, en tout cas jusqu'à nouvel avis.

Le peuple a balayé par 67,89 % la 11e révision de l'AVS. C'est la première fois qu'une réforme de l'assurance vieillesse capote en votation.

Les Romands plus sévères

Le verdict est plus sévère en Suisse romande. Ainsi, le canton de Vaud refuse les trois objets dans des proportions qui vont de 63 à 71%. Genève fait mieux avec 68 à 74%. Quant à Fribourg, il enregistre 75, 76 et 77% de non aux trois objets.

A Neuchâtel, les votants ont refusé le paquet fiscal par 71% des voix, la hausse de la TVA par 70% et la révision de l'AVS par 79%.

Les résultats du Jura et du Valais sont encore plus tranchés. Ils dépassent les 80% de non pour les trois objets.

En Suisse alémanique et au Tessin, les refus sont un peu moins secs qu'en Romandie. Leur proportion se situe entre 52 et 78%.

Un bon taux de participation

Les enjeux importants des votations fédérales de dimanche ont mobilisé les votantes et les votants. Le taux de participation a légèrement dépassé les 50%.

Comme d'habitude, ce sont les Schaffhousois qui ont fait preuve de la plus grande assiduité. Et, cette fois, ce sont les Appenzellois des Rhodes-intérieures qui ont été les plus nombreux à bouder les urnes.

Si l’on excepte les votations du 18 mai 2003, il faut remonter au scrutin sur l'adhésion à l'ONU du 3 mars 2002 pour retrouver une participation supérieure à 50% (58 %).

Remettre l’ouvrage sur le métier

En prenant acte de ce désaveu des électeurs, le Conseil fédéral a rappelé dimanche soir que des réformes de l'AVS et de la fiscalité restaient nécessaires.

Le gouvernement entend représenter un projet de hausse de la TVA en faveur de l'assurance invalidité (AI) qui devrait accuser un déficit de six milliards de francs à la fin de cette année.

Le grand argentier Hans-Rudolf Merz veut, quant à lui, revenir devant le Conseil fédéral avec des allègements de la taxe sur le commerce des titres (suppression partielle du droit de timbre).

swissinfo et les agences

Faits

Paquet fiscal: 65,9% de non
Hausse de la TVA: 68,6% de non
11e révision de l'AVS: 67,9% de non
Participation: 50,1%

Fin de l'infobox

En bref

- Les citoyennes et citoyens suisses ont voté ce dimanche 16 mai sur deux propositions relatives aux assurances sociales et sur un paquet fiscal.

- Le paquet fiscal se composait de trois parties: un allègement au profit des couples et des familles, la suppression de l’actuel système d’imposition de la valeur locative et son remplacement par un système plus simple et plus avantageux et un allègement du droit de timbre, qui aurait profité à la place financière.

- L’augmentation du taux de la TVA en faveur de l’AVS et de l’AI visait à assurer une base financière solide à moyen terme aux deux assurances sociales. Dans un premier temps, l’augmentation aurait été de 0,8% dès 2005 au profit de l’AI, puis de 1% dès 2009 au profit de l’AVS, mais seulement si nécessaire.

- La 11e révision de l’AVS devait permettre des économies de l’ordre de 925 millions de francs par année. Son point central est le relèvement de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans (comme les hommes), au lieu de 64 actuellement.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.