Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Un refuge pour le génie du cinéma

(swissinfo.ch)

Fuyant la «chasse aux sorcières» anticommuniste qui se déchaîne alors aux Etats-Unis, Charlie Chaplin arrive à Corsier-sur-Vevey en décembre 1952.

Le créateur et interprète de Charlot s’installe dans le somptueux Manoir de Ban. Il passera les 25 dernières années de sa vie sur la rive suisse du Lac Léman.

Le panorama est impressionnant: les eaux ridées du lac, particulièrement agité par le vent, les montagnes qui remplissent tout le décor et, à l’arrière-plan, des nuages sombres et menaçants. Par une journée d’août pratiquement hivernale, rares sont les touristes qui se promènent sur les magnifiques quais de Vevey.

Les quelques courageux qui le font s’arrêtent tous, sans exception, devant une petite statue. Située à deux mètres de l’eau, plantée au milieu d’un parterre fleuri, elle représente un homme avec un chapeau melon et une canne.

C’est la place «Charlie Chaplin», inaugurée le 16 avril 1989 à l’occasion du centième anniversaire de la naissance du grand homme de cinéma (acteur, metteur en scène, producteur, compositeur, scénariste…). Un Britannique devenu Vaudois d’adoption.

Un groupe de trois touristes italiens prend la pose, les pieds rigoureusement écartés, à côté du monument consacré à Chaplin. Quelqu’un lui a glissé une rose entre les mains.

Nous leur demandons s’ils savent que Charlie Chaplin a vécu tout près d’ici. La surprise est générale.

Tout sauf un retraité

En plus de la petite place, les communes de Vevey et de Corsier-sur-Vevey ont également consacré une stèle à leur habitant le plus illustre. Un espace-musée sera aussi inauguré en 2006.

En 1952, en tournée en Europe pour présenter son dernier film (Les Feux de la rampe), Charlie Chaplin se retrouve dans l’impossibilité de rentrer aux Etats-Unis où il est accusé de sympathies communistes. A l’époque, l’Amérique baigne en plein maccarthysme.

C’est à ce moment que Charlie Chaplin, alors âgé de 63 ans, découvre une oasis de tranquillité sur les pentes qui surplombent le Léman: le Manoir de Ban. La demeure est impressionnante: 24 pièces, 1150 m² de surface habitable et un parc de 14 hectares.

Ce havre de paix pourrait être le cadre d’une retraite dorée. Mais il en va tout autrement. L’artiste continue à y produire des films et à y composer les bandes-son accompagnant ses films muets. Il y écrit également son autobiographie.

«Je m’en souviens comme d’un homme toujours actif; il ne restait jamais à la maison sans rien faire, raconte son fils Michael qui est retourné vivre au Manoir il y a une dizaine d’années. Quand il écrivait, il s’asseyait à son bureau ou sur un fauteuil de la bibliothèque et dictait à sa secrétaire.»

Une vie de quiétude

«Le fait d’être éloigné de Hollywood lui a permis d’avoir une vie de famille, avec des habitudes régulières et une stabilité émotive, ajoute Michael Chaplin. Tout cela s’est accompli ici, en Suisse.»

C’est à Corsier-sur-Vevey que l’interprète de Charlot élabore Un Roi à New York, film qui marque une violente condamnation de l’obscurantisme du maccarthysme. Il y conçoit également son dernier film: La Comtesse de Hong Kong, un long-métrage marqué notamment par le thème de l’exil.

Quand il ne travaille pas, Charlie Chaplin profite de sa famille (huit enfants!) et de la campagne suisse. «Ma mère l’emmenait souvent se promener dans les environs de Fribourg ou en Gruyère», se souvient son fils.

Souvent, les Chaplin font quelques pas sur les bords du lac à Vevey. Le cinéaste – un des artistes les plus aimés et les plus prolifiques du 20e siècle – apprécie beaucoup de pouvoir s’y déplacer en public sans être assailli de fans, contrairement à ce qui se passe à l’étranger.

C’est ainsi, dans la quiétude, que Charlie Chaplin s’intègre dans la région. A la manière d’un rite annuel, il assiste régulièrement aux spectacles du cirque Knie où il est toujours l’objet d’ovations de la part du public qui l’entoure.

Le grand acteur meurt au Manoir de Ban à l’âge de 88 ans, le jour de Noël 1977. Il est enterré, aux côtés de son épouse, dans le cimetière de Corsier-sur-Vevey.

swissinfo, Marzio Pescia et Dale Bechtel
(traduction: Olivier Pauchard)

Faits

Naissance le 16 avril 1889 à Londres.
80 courts et longs métrages de 1914 à 1967.
Ses plus grands succès: Le kid (1921), La ruée vers l’or (1925), Les temps modernes (1936), Le Dictateur (1940).
La plupart des films de Chaplin sont muets: 75 sur 80.
Il quitte les Etats-Unis en 1952. Il y retournera une seule fois (1973) pour recevoir un Oscar.


Liens

×