Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un siège suisse au patrimoine de l'UNESCO

La Suisse aura pour la seconde fois un représentant au sein du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est ce qui est ressorti du vote de l'Assemblée générale des 186 Etats membres de la Convention du patrimoine mondial lundi soir à Paris.

Sur les 21 sièges du Comité, l'organe exécutif de l'UNESCO, douze était à repourvoir et 29 Etats avaient soumis leur candidature. La Suisse a obtenu 104 voix sur les 140 Etats représentés dans la Convention, a indiqué mardi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué.

L'un des enjeux principaux du Comité du patrimoine mondial, que la Suisse avait déjà intégré une première fois entre 1978 et 1985, est de sélectionner les sites susceptibles d'intérêt parmi une multitude de candidatures. La Suisse compte pas moins de dix sites inscrits au patrimoine mondial. Parmi les derniers reconnus figurent les vignobles en terrasse de Lavaux (VD), entrés au patrimoine mondial de l'humanité en 2007.

Le chemin de fer réthique dans l'Albula et la Bernina (2008) , les villes de La Chaux-de-Fonds et du Locle (2009) ou encore le Haut lieu tectonique de Sardona (2008) figurent également parmi les derniers lieux inscrits. Les premiers sites helvétiques reconnus furent la vieille ville de Berne et le couvent bénédictin Saint-Jean à Müstair (1983).

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×