Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un Suisse au coeur de l'outsourcing indien

Située dans un quartier résidentiel de New Delhi, Panther Export Private Ltd emploie 25 personnes.

(swissinfo.ch)

Un nombre croissant d’entreprises occidentales confient tout ou partie de leur gestion informatique à des entreprises indiennes.

Les milieux de l’économie appellent ça l’outsourcing. Un Suisse a décidé de s’y frotter en dirigeant une PME à New Delhi.

«C’est grâce au ‘bug’ de l’an 2000 que l’Inde s’est fait connaître dans le monde entier», lance Samuel Berthoud, patron de Panther Export Private Ltd, une petite entreprise de logiciels et de solutions Internet installée dans un quartier résidentiel au sud de New Delhi.

«Ce pays, poursuit l’entrepreneur vaudois, a pu mobiliser des bataillons d’informaticiens qui sont en mesure de corriger les programmes informatiques. Ces ingénieurs ont ainsi largement contribué à éviter un crash digital le 31 décembre 1999 à minuit.»

Après une carrière en gestion d’entreprise, Sam Berthoud a donc décidé de plonger au cœur de ce secteur - l’informatique et les services qui en dépendent – qui est en pleine croissance en Inde (32% en 2002 pour un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars environ).

Le boom informatique indien

«J’ai décidé de donner un nouveau départ à ma vie, en revenant dans le pays où j’ai vécu mes 12 premières années», précise ce grand quinquagénaire.

«Les fondateurs de Panther, deux Indiens vivant hors de leur pays, cherchaient un responsable à même de trouver des clients en Europe, se rappelle Sam Berthoud. J’ai sauté sur l’occasion même si, au départ, mes connaissances en informatique étaient lacunaires.»

En septembre 2000, Sam Berthoud et son épouse débarquent donc dans la capitale indienne. A cette époque, la métropole de 15 millions d’habitants n’est pas encore submergée par la vague des technologies de l’information.

Aujourd’hui, c’est chose faite. Après Bangalore, Hyderabad ou Bombay, New Delhi s’enrichit à son tour grâce aux technologies de l’information.

«La ville connaît un véritable boom», observe Sam Berthoud. Pour preuve, les rangées d’automobiles parquées dans les rues de son quartier.

«Il y a trois ans, se rappelle le Suisse, on pouvait encore les compter sur les doigts d’une main.»

Une PME en pleine croissance

L’entreprise Panther a suivi la même courbe. De neuf employés il y a trois ans, la PME tourne aujourd’hui avec 25 personnes, qui sont réparties dans les deux étages d’un petit immeuble.

Mais, pour réussir à mener cette équipe de jeunes diplômés des meilleures universités indiennes, Sam Berthoud a dû lever un premier obstacle.

«En Inde, précise-t-il, on ne conteste pas le point de vue de son supérieur hiérarchique. Je leur ai donc enseigné les vertus de la contestation.»

Une fois cette barrière culturelle franchie, l’équipe de Panther Ltd a rempli à merveille les mandats décrochés par Sam Berthoud auprès de clients tels que le géant bâlois Novartis, l’Union bancaire privée à Genève ou encore l’Ecole hôtelière de Lausanne.

«Si on leur permet de prendre des initiatives dans un climat de confiance mutuelle, ils se surpassent», commente-t-il avec un inimitable accent anglo-vaudois.

D’immenses perspectives d’emploi

C’est ainsi que Ranjit Mathew, un Indien du Kérala de 35 ans, est devenu le numéro 2 de l’entreprise.

«Ce poste m’a permis de réaliser mon rêve, explique Ranjit Mathew dans un anglais sans faille. Je voulais travailler dans le secteur des technologies de l’information.»

A l’en croire, beaucoup de jeunes Indiens ont la même aspiration. «Les emplois générés par ces technologies sont nombreux», souligne le jeune manager.

Pas étonnant, explique Sam Berthoud, «nos prix sont, en général, jusqu’à cinq fois moins élevés qu’en Europe».

Pour autant, les salariés de Panther sont loin d’être exploités. Ils touchent en effet un salaire annuel de 3500 à 35’000 francs suisses, selon leur fonction et leur mérite.

swissinfo, Frédéric Burnand, New Delhi

En bref

- Fondée en 1995, Panther Exports Private Ltd a de nombreux clients en Suisse.

- La PME indienne améliore, met à jour ou entretient le système de gestion informatisée d’une entreprise (back office) ou son site web.

- Implantée au sud de Delhi, l’entreprise fait travailler 25 personnes avec à sa tête un Suisse.

- Plus du quart des bénéfices de Panther Exports Private Ltd alimente des programmes sociaux.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse