Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un Suisse sur deux favorable à l'envoi de soldats armés à l'étranger

Des armes pour se défendre: la moitié des Suisses sont convaincus.

(Keystone)

La moitié des votants sont favorables à l'envoi de soldats suisses armés à l'étranger. C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé par l'institut GfS, pour le compte de la télévision suisse alémanique DRS.

39% des personnes interrogées ont l'intention de s'opposer, le 10 juin prochain, à l'armement des militaires suisses qui participent à des opérations de promotion de la paix à l'étranger. Selon le sondage publié jeudi, il reste encore 11% d'indécis.

Le Conseil fédéral souhaite armer ces soldats pour qu'ils puissent assurer leur protection, et accomplir leur mission. Une majorité des votants romands et alémaniques partagent l'avis du gouvernement. En revanche, les Tessinois se montrent plus sceptiques.

En outre, la plus forte proportion de citoyens favorables se trouvent chez ceux qui se disent de sensibilité socialiste. A l'autre extrême, les sympathisants de l'UDC sont ceux qui rejettent le plus cette proposition.

Une majorité de votants semblent en revanche s'opposer à la coopération avec l'étranger pour l'instruction militaire. Cet objet, également soumis au vote populaire le 10 juin prochain, est refusé par 42% des sondés.

Toujours selon la DRS, seuls 38% des votants sont favorables à ce deuxième objet. Mais les 20% d'indécis peuvent encore largement faire pencher la balance d'un côté ou de l'autre.

Ce deuxième objet est refusé dans toutes les régions linguistiques. Les Tessinois sont les plus sceptiques.

Au total, 1205 votants ont été interviewés entre le 26 mars et le 6 avril. L'institut de recherche GfS renouvellera encore deux fois cette opération.

swissinfo avec les agences


Liens

×