Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un trésor sous le chantier du Gothard...

Les découvertes minérales des ouvriers du tunnel (ici le chantier de Bodio) seront récompensées selon leur importance.

(Keystone Archive)

Le percement du tunnel ferroviaire du Gothard - qui sera le plus long du monde avec ses 57 kilomètres - a des aspects inattendus. Qui creuse la montagne n'extrait pas seulement des matériaux de déblaiement des entrailles de la terre. Il en sort aussi des minéraux, parfois précieux. Les pierres rassemblées sur les chantiers tessinois de Bodio et Polmengo appartiendront au Tessin.

Pour éviter que les premières trouvailles, des petits morceaux de quartz, chlorite, sidérite, dolomite et piérite, ne finissent dans des collections privées ou au marché noir, le Tessin a signé une convention avec la société Alptransit SA qui gère les chantiers de la NLFA.

Le creusement du tunnel, a souligné le directeur du département du Territoire, Marco Borradori, représente une occasion unique pour des découvertes scientifiques d'envergure. Il s'agit donc de préserver, «a futura memoria», les minéraux extraits du massif du Gothard.

La convention signée mardi à Bellinzone prévoit que toutes les découvertes seront dûment signalées au géologue désigné par le Musée cantonal d'histoire naturelle de Lugano, chargé de répertorier, classer et exposer les minéraux, plus ou moins précieux.

Selon l'importance de la découverte, les mineurs et autres ouvriers qui remettront leur butin au géologue cantonal seront récompensés. Les minéraux devront avoir une certaine valeur scientifique, documentaire ou commerciale pour être payés à qui les a trouvés.

Le directeur d'Alptransit au Tessin, Stefan Flury, a raconté que, dans le passé, de telles conventions n'existaient pas. Pour la petite histoire, les minéraux extraits durant le percement du tunnel routier du Gothard ont été vendus au marché noir à Milan!

La convention tessinoise est la deuxième signée par la société Alptransit. La première avait été passée avec le canton d'Uri en 1999. Sur le chantier d'Amsteg, d'importantes découvertes ont été faites. Entre autres, un minéral encore inconnu baptisé «Amstegite».

Gemma d'Urso, Lugano

×