Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un vent nouveau souffle sur Sauber

La soufflerie sera pleinement opérationnelle en février 2004.

(sauber.ch)

Après vingt-trois mois de construction, l'écurie suisse de Formule 1 Sauber inaugure sa propre soufflerie dans son fief de Hinwil, près de Zurich.

A la pointe de la technologie en matière d'aérodynamique, elle n'a rien à envier à celles des autres grands noms de la F1.

La décision de construire cette installation remonte à 1999. Jusqu’ici, Sauber louait périodiquement une soufflerie près d’Emmen. Mais l’écurie avait besoin de son propre équipement, dont l’utilité n’est plus à démontrer dans le monde de la F1.

La nouvelle soufflerie aura coûté près de 70 millions de francs. Elle sera totalement opérationnelle à la mi-février. Dès lors, elle permettra d'apporter quelques retouches à la C23 et, dès le mois de mai, de préparer la C24, en vue de la saison 2005.

«Cette installation n'est pas exclusivement attachée à notre engagement en Formule 1. C'est aussi un outil de marketing», précise le patron de l'écurie Peter Sauber.

Le complexe abrite également un musée des véhicules produits par Sauber depuis 33 ans et permettra d'accueillir des événements artistiques et des séminaires.

A la pointe de la technologie

Le bâtiment est colossal: quatre étages, 65 m de long, 50 m de large pour 17 m de haut. Le tout pour un volume de 63’000 m3.

Les installations n’ont rien à envier à celles des plus grandes écuries de F1. La soufflerie proprement dite est un long tube dans lequel un ventilateur de 3000 kilowatts permet de créer des vents jusqu'à 300 km/h. Parallèlement, le tapis roulant au sol permet de simuler des vitesses comparables.

Vu les dimensions inhabituellement larges de l’ensemble, on pourra également y tester des voitures de série, jusqu’à la taille d’un van. Généralement toutefois, les ingénieurs travaillent en soufflerie avec des modèles réduits qui font 60% de la taille d’un véhicule réel.

La nouvelle soufflerie de Sauber sera en outre la première à permettre de tester deux voitures en même temps, afin d’étudier les turbulences aériennes lorsque les bolides se suivent ou se dépassent.

«L’aérodynamique est le premier facteur à prendre en compte en Formule 1. La soufflerie est donc l’outil de base pour créer des voitures qui gagnent», rappelle Peter Sauber.

Pilotes Sauber chez Ferrari

Par ailleurs, on apprenait lundi que Ferrari, l'écurie championne du monde, pourrait utiliser les pilotes Sauber Giancarlo Fisichella et Felipe Massa pour les tests de ses voitures la saison prochaine.

Fisichella, qui quitte Jordan pour piloter une Sauber en 2004, a depuis longtemps exprimé le désir de conduire une Ferrari. Et les voitures de Sauber seront dès l’année prochaine propulsées par des moteurs développés par Ferrari.

Fisichella et Massa viendraient s'ajouter aux pilotes essayeurs réguliers de Ferrari, Luca Badoer et Luciano Burti.

swissinfo et les agences

En bref

- La nouvelle soufflerie de l’écurie Sauber Petronas est installée dans un bâtiment de 65 mètres de long sur 50 de large et 17 de haut. La construction a duré près de deux ans, pour un coût de 70 millions de francs.

- Le tube permet de tester les conditions de vent et de route que peut rencontrer un – voire deux – bolides de F1 à 300 km/h.

- L’installation est également conçue pour accueillir des voitures de série, jusqu’à la taille d’un van.

- Le complexe est aussi un outil de marketing. Il comprend, outre la soufflerie, un musée Sauber et des espaces réservées à des séminaires et autres événements.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.