Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une bouffée d'oxygène pour Swiss

Deux banques britanniques et trois banques suisses ont répondu à l'appel de Swiss.

(Keystone Archive)

La compagnie aérienne helvétique vient de signer un accord de principe en vue de l'obtention d'un crédit d'exploitation garanti de 325 millions de francs.

Elle franchit ainsi une nouvelle étape majeure sur la voie de son redressement financier.

Dans l'air depuis plus d'un an et demi - on évoquait au départ un montant de 500 millions -, ce contrat a été négocié avec un pool bancaire international. Ce dernier est composé de cinq établissements, soit deux britanniques et trois suisses, a fait savoir Swiss vendredi.

Un soutien britannique

La Halifax Bank of Scotland sera le plus gros contributeur au crédit, à hauteur de 100 millions de francs, alors que la part de Barclays Capital atteindra 55 millions. Du côté helvétique, le Credit Suisse, l'UBS et la Banque cantonale de Zurich ont, elles aussi, répondu à l'appel.

Les deux premières, elles-mêmes actionnaires de la compagnie avec chacune 10%, avanceront chacune 75 millions de francs, et la troisième versera 20 millions.

La version définitive et le feu vert pour l'utilisation du crédit sont encore soumis à l'approbation préalable de diverses parties tierces, précise Swiss. «Ces parties sont des investisseurs privés», ajoute Jean-Claude Donzel, porte-parole de la compagnie.

Il s'agit de sociétés de leasing, principalement domiciliées en Allemagne, dans la mesure où la flotte de Swiss est financée via ce canal.

Bon pour Christoph Franz

Dans le détail, une partie du crédit sera affectée à la couverture des engagements contractés par Swiss. Dans un premier temps, les liquidités nettes supplémentaires se verront ainsi améliorées de 180 millions de francs.

La somme grimpera à 290 millions en juin 2005, une fois acquittés les engagements liés à certains contrats de location d'avions. L'accord constitue un nouveau bon point pour le nouveau président de la direction, l'Allemand Christoph Franz, en fonction depuis le 1er juillet, qui n'a pas manqué de s'en réjouir.

«Ces liquidités accrues nous permettront d'entreprendre les démarches nécessaires au renforcement de notre position concurrentielle dans un environnement commercial dynamique», commente Christoph Franz, cité dans le communiqué.

L'accord de principe met donc un terme à un long feuilleton pour Swiss dans sa quête de soutiens bancaires, à même de contrer la lente mais inexorable érosion des liquidités.

A fin juin, le niveau de ses dernières s'affichait à 353 millions de francs, contre 419 millions à fin mars, auxquels s'ajoutaient 5 millions de dépôts à terme fixe.

swissinfo avec les agences

En bref

- Cinq banques ont répondu à l’appel de la compagnie aérienne Swiss : La Halifax Bank of Scotland, Barclays Capital, le Credit Suisse, l'UBS et la Banque cantonale de Zurich.

- Une partie du crédit de 325 millions sera affectée à la couverture des engagements contractés par Swiss.

- Dans un premier temps, les liquidités nettes supplémentaires se verront ainsi améliorées de 180 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×