Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une expo pour amorcer les Jeux

Dans le hall du musée, le compte à rebours est lancé!

(swissinfo.ch)

A moins de 100 jours des Jeux d'hiver, le Musée olympique de Lausanne met la ville de Turin à l'honneur en lui consacrant une exposition temporaire.

Déclinée en trois sections et couleurs – rouge pour la passion, jaune pour le Piémont et bleu pour la technologie et l'environnement – celle-ci veut réveiller l'esprit olympique en présentant la ville du Piémont.

A peine quelques pas dans le hall d'accueil lumineux du Musée olympique de Lausanne et le visiteur se trouve déjà plongé dans le futur proche: celui des JO de Turin 2006.

Difficile en effet d'ignorer l'immense compte à rebours qui indique le nombre de jours, heures, minutes et secondes qu'il reste avant l'ouverture officielle des XXèmes Jeux d'hiver de l'histoire dans le chef-lieu du Piémont.

Un passé glorieux

Riche d'un passé glorieux de capitale, du duché de Savoie d'abord et du royaume de Sardaigne ensuite, la ville de Turin se décline en de multiples facettes.

Cinquante ans exactement après Cortina d'Ampezzo (1956), elle permet à l'Italie d'être une nouvelle fois l'hôte de Jeux olympiques d'hiver. Afin de faire de Turin la candidature de tout un pays, le Comité d'organisation italien de ces Jeux (TOROC) a mis sur pied une exposition ad hoc.

Présentée en priorité dans toute la péninsule, au Japon et en Finlande, c'est désormais le Musée olympique de Lausanne qui accueille cette dernière en son sein.

«Nous avons l'habitude de rebondir sur l'actualité sportive et bien évidemment sur les JO. Parfois, nous créons des expositions de toute pièce et en d'autres occasions. Ou, comme c'est le cas pour Turin, nous adaptons des expositions déjà existantes», explique Frédérique Jamolli.

La conservatrice du Musée olympique de Lausanne précise qu'un travail d'adaptation a toutefois été nécessaire pour présenter l'exposition à Lausanne.

Le rouge, le jaune et le bleu

«C'est une exposition relativement factuelle, poursuit Frédérique Jamolli. Le TOROC a beaucoup travaillé sa charte graphique et celle-ci rebondit sur la notion de perspective, caractéristique de la culture italienne.»

Au niveau des couleurs, le rouge symbolise les athlètes et la passion, le jaune le domaine du Piémont et sa culture et le bleu tout ce qui est technologie et développement durable, et protection de l'environnement.

A découvrir jusqu'à la fin du mois de mars, cette exposition marque le départ d'une multitude d'événements qui auront lieu au Musée olympique avant le début des jeux.

Le restaurant et le hall d'entrée seront en effet aménagés de manière spécifique et des films y seront présentés sur un cube géant afin de mettre les visiteurs en condition.

Il sera également possible de suivre le parcours de la flamme olympique – véritable symbole des Jeux – sur une grande carte lumineuse.

Dès le début des JO enfin, le ton se voudra festif avec des retransmissions en direct des compétitions et un programme de divertissements conviviaux à l'image de l'Italie.

Construire aujourd'hui le patrimoine de demain

A noter qu'une partie du staff lausannois se rendra dans le Piémont pour y effectuer un «travail de collecte».

Le Musée olympique a en effet la particularité de collecter des témoignages matériels des Jeux de façon à créer l'héritage des JO pour les prochaines générations. Frédérique Jamolli sera de la partie.

«Nous nous adressons aux athlètes afin d'obtenir des équipements sportifs de champions. Mais nous essayons aussi de récolter tout objet qui témoigne de gestes symboliques de fair-play, d'une avancée technologique, de la sécurité si celle-ci est très importante, ou alors des contrôles anti-dopage.»

«Sur place, nous sommes toujours bien accueillis, précise la conservatrice du Musée olympique. Mais il est nécessaire de bien expliquer notre démarche. Les jeunes athlètes sont là pour la performance et il n'est pas évident d'évoquer avec eux les générations futures et la constitution d'un patrimoine.»

swissinfo, Mathias Froidevaux à Lausanne

Faits

L'exposition est à visiter jusqu'au 26 mars 2006.
Elle se situe à l'étage inférieur du musée olympique, sur 170 m2.
L'exposition a été créée par le Comité d'organisation des Jeux de Turin (TOROC) et a déjà été présentée en Italie, au Japon et en Finlande.
Elle a spécialement été adaptée pour le Musée olympique de Lausanne.

Fin de l'infobox

En bref

- Cinquante ans après Cortina d'Ampezzo en 1956, l'Italie accueille à nouveau les Jeux olympiques l'an prochain, du 10 au 26 février. Il s'agit des XXèmes Jeux olympiques d'hiver.

- Durant 17 jours, près de 2500 athlètes s'affronteront dans 15 disciplines pour tenter de décrocher l'une des 84 médailles qui seront décernées.

- Mis à part Turin, les compétiteurs vivront la période des Jeux sur deux autres sites olympiques, Sestrières et Bardonecchia.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.