Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une Journée sous le signe du don de sang

La Croix-Rouge compte 250’000 donneurs réguliers en Suisse.

(Keystone)

Le 14 juin est la Journée mondiale du don de sang. Si, en Suisse, le besoin en sang est en baisse, la situation reste dramatique dans de nombreux pays.

L’Organisation mondiale de la santé se bat donc pour améliorer la sécurité des transfusions et pour des dons de sang gratuits et volontaires.

Le nombre de dons du sang continue à baisser en Suisse. De 424’000 en 2003, il a passé à 404’000 en 2004 (- 4,6%), a indiqué lundi la Croix-Rouge suisse (CRS). Mais parallèlement, les besoins des hôpitaux diminuent de manière significative.

Les grands hôpitaux en particulier ont réduit leur consommation, a expliqué le Dr Rudolf Schwabe, directeur du Service de transfusion sanguine CRS. Les besoins en plasma ont aussi diminué grâce à l'amélioration des techniques médicales. Pour l'heure, le nombre de donneurs est suffisant, précise M. Schwabe.

Réseau de donneurs

Pour contrer la baisse du volume du sang collecté, la CRS a amélioré l'organisation des produits sanguins ces dernières années. Plutôt que de faire des réserves des groupes sanguins rares, un réseau de donneurs a été mis sur pied.

Il est ainsi possible de faire appel à eux en cas de besoin. La CRS compte 250’000 donneurs réguliers en Suisse.

L'an passé, cinq dons de sang infectés par le VIH ont été dépistés et détruits à temps. Côté hépatite C, 19 dons infectés ont été détectés. Aucune infection post-transfusionnelle liée à ces deux maladies n'a été enregistrée en 2004. Le dernier cas remonte à 2001.

Manque de sécurité

Au niveau mondial, le principal problème reste celui de la sécurité. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) déplore que 82% de la population mondiale n'a pas accès à la sécurité transfusionnelle.

Jusqu'à présent, seuls 40 pays ont mis en place un système basé exclusivement sur le don de sang volontaire. Moins de 30% des pays ont un service de transfusion coordonné au niveau national. Encore trop de pays continuent de dépendre des dons faits par la famille du malade ou des dons rémunérés.

«La sécurité transfusionnelle est un besoin fondamental dans les systèmes de santé de tous les pays», a déclaré le Dr Lee Jong-wook, directeur général de l'OMS. La Journée a été créée pour sensibiliser les populations au besoin permanent d'avoir du sang sécurisé et des donneurs sûrs.

Epidémie du sida

Le sang contaminé par le virus du sida continue d'être à l'origine d'environ 5% des infections à VIH en Afrique. Alors que dans de nombreux pays, on pratique de plus en plus de tests pour sécuriser le sang, la plupart des pays en développement ne recherchent ni le VIH, ni l'hépatite B ou C, indique l'OMS.

Chaque année, six millions de recherches d'infections qui auraient dû être pratiquées ne sont pas effectuées, selon l'agence de l'ONU.

swissinfo et les agences

Faits

Le Service de transfusion sanguine de la CRS est une société indépendante et d’utilité publique.
La majorité de ses actions est détenue par la Croix Rouge Suisse.
Les autres actions sont divisées entre ses 13 centres régionaux.
La société ne recherche pas les profits: ses produits sont vendus aux hôpitaux à prix coûtant.
Les 13 centres régionaux emploient 1000 personnes (550 postes à plein temps).
Des milliers de bénévoles – surtout des samaritains – collaborent à la récolte de sang.

Fin de l'infobox

En bref

- La Journée mondiale du don de sang a lieu depuis 2004.

- La date du 14 juin correspond à la date de naissance de Karl Landsteiner (1868-1943), qui a découvert le système des groupes sanguins.

- Pour cette édition 2005, l’OMS met l’accent sur le fait que 82% de la population mondiale n’a pas accès à des transfusions sécurisées.

- L’OMS rappelle que le don de sang doit être gratuit et volontaire.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×