Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une licence en droit du sport à l'université

Le Palais DuPeyrou, siège du CIES (photo: Office du Tourisme de Neuchâtel).

(Office du Tourisme Neuchâtelois)

Le sport devient un sujet d'études académiques à part entière grâce à l’ouverture d’une chaire en droit du sport à l’Université de Neuchâtel. Une première suisse.

Financée par la Fédération internationale de football (FIFA), cette dernière va voir le jour cet automne et proposera un cursus pour l’obtention d’un master spécifique.

Grâce au soutien financier de la FIFA – 250’000 francs par année pendant une période de six ans – et au concours du Centre international d'étude du sport (CIES), l'Université de Neuchâtel renforce sa position de centre de compétence pour le droit du sport.

Un cursus pour l'obtention d'une licence spécifique dans ce domaine va en effet être introduit à la rentrée d'octobre. La «maîtrise» en droit du sport, décernée à Neuchâtel, correspondra au «master» défini dans le système de Bologne.

D’ici l’automne, un professeur, un assistant et des chargés de cours vont être engagés par le CIES - déjà financé par la FIFA à hauteur de 1,7 millions de francs annuel - qui est chargé de développer la formation dans les nombreux domaines où le sport est désormais partie prenante (droit, commerce, sociologie, science, médecine).

La professionnalisation des structures

L'accord conclu entre le CIES et l'Université a d’ailleurs été présenté récemment en présence notamment du secrétaire général adjoint de la FIFA, Jérôme Champagne.

Pour ce dernier, le domaine du sport concerne aujourd'hui des centaines de millions de personnes, aussi bien au niveau amateur que professionnel. Il devient donc impératif dans ces conditions de professionnaliser les structures et la gestion de ce phénomène de société.

Alfred Strohmeier abonde dans son sens et affirme qu’il n’est plus possible d'ignorer le sport en tant que sujet d'études académiques. Selon le recteur de l'Université de Neuchâtel, l'accord conclu avec le CIES va permettre à Neuchâtel de jouer un rôle pionnier en Europe dans le développement du droit du sport. Des propos qu’il a répété sur les ondes de la Radio suisse romande

«Il y a une professionnalisation du sport mais également au niveau de la gestion des clubs ou des fédérations de sport, a-t-il rappelé. Les enjeux économiques sont de plus en plus importants et le droit du sport est une spécialité devenue nécessaire avec car les lois nationales ne peuvent très souvent pas être appliquées à des événements internationaux.»

Spécialisation juridique

Le cursus d'études mis sur pied à Neuchâtel doit permettre la formation de juristes spécialisés dans les problématiques du sport. Il portera notamment sur les droits d'organisation et de transmission des manifestations, ainsi que sur le droit du sport dans ses aspects sociaux et médicaux.

L'enseignement abordera ainsi les questions liées aux transferts en regard du droit européen, au sponsoring, au dopage. Il portera aussi sur la responsabilité pénale des sportifs et des associations, ainsi que sur les contrats, la concurrence, la protection de la personnalité.

L'Université de Neuchâtel est déjà associée à deux autres universités européennes dans le cadre de cours post-grades dans le domaine du sport, a rappelé Jean-Louis Juvet, président du CIES.

Depuis cinq ans, la formation post-grade inclut le droit du sport (Université de Neuchâtel), le management (Università Bocconi, Milan), ainsi que l'histoire, la sociologie et l'éthique du sport (De Monfort University, Leicester). Ce cursus débouche sur l'obtention d'une maîtrise orientée vers le management sportif.

Interrogé par la Radio suisse romande sur la réelle indépendance de la nouvelle chaire neuchâteloise par rapport à la FIFA, Jean-Louis Juvet ne voit aucun problème.

«C’est une chaire qui est financée par la FIFA mais la FIFA n’intervient pas du tout dans la définition des objectifs de cette chaire. Notre indépendance est totale et jusqu’ici il n’y a jamais eu aucune pression d’aucune sorte. En revanche nous sommes en liaison avec la FIFA sur nos objectifs afin qu’il n’y ai pas de malentendu.»

A noter que quelque 125 étudiants ont obtenu à ce jour la maîtrise en gestion sportive promue par le CIES, précise encore Jean-Louis Juvet. Selon lui, les titulaires ont trouvé rapidement un emploi. Le CIES a conclu également l'an dernier un contrat de partenariat dans le même domaine avec l'Universidad Catolica Argentina (UCA).

swissinfo et les agences

En bref

- Pour la première fois en Suisse, une chaire consacrée exclusivement au droit du sport ouvrira ses portes. Dès cet automne, l’Université de Neuchâtel proposera en effet un cursus pour l'obtention d'un master spécifique en droit du sport.

- La FIFA (Fédération internationale de football association), qui finance déjà l’institut d'études du sport (CIES) lié à l'Université de Neuchâtel, s’est engagée pour un nouveau montant de 250 000 francs par année pendant une période de six ans

- Cela va permettre l’engagement d'un professeur, d'un assistant et de plusieurs chargés de cours.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.