Une majorité de Suisses pour une armée de professionnels

Selon un sondage réalisé pour le compte du «SonntagsBlick» par l'Institut Isopublic auprès de 610 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande, 53 pour cent des personnes interrogées sont favorables à une armée professionnelle.

Ce contenu a été publié le 30 avril 2000 - 14:12

Selon un sondage réalisé pour le compte du «SonntagsBlick» par l'Institut Isopublic auprès de 610 personnes en Suisse alémanique et en Suisse romande, 53 pour cent des personnes interrogées sont favorables à une armée professionnelle.

Ce sondage, publié aussi dans «dimanche.ch», révèle que les Romands se prononcent à 73 pour cent en faveur d’une armée professionnelle. Les Suisses alémaniques ne sont que 47 pour cent.

Le maintien du système actuel de milice recueille 34 pour cent d’avis favorables. En Suisse romande, la proportion est de 20 pour cent, tandis qu’elle est de 38 pour cent chez les Alémaniques.

Par ailleurs, 50 pour cent des Suisses interrogés, contre 31,5 pour cent, suivent l'idée du ministre de l'Economie Pascal Couchepin: il leur faut une armée fortement dégraissée et moins chère. Et non celle de 200 000 hommes à 4,3 milliards de francs prévue par le ministre de la Défense Adolf Ogi. Pour ce dernier, une armée plus petite doit être compensée par une technique plus performante.

Concernant la suppression pure et simple de l’armée, les chiffres n'ont pratiquement pas changé depuis le rejet par le peuple de l'initiative «Pour une Suisses sans armée»: 31,3 pour cent des personnes interrogées sont pour, 64,5 pour cent contre.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article