Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une saison inoubliable pour le Bâlois

Roger Federer a remporté sept victoires cette saison sur quatre surfaces différentes.

Aux yeux de ses adversaires, son jeu complet ne présente aucune faiblesse.

Roger Federer ne fait pas la fine bouche. «Quel finish, reconnaît-il. Cette saison restera inoubliable pour moi, avec sept titres acquis sur quatre surfaces différentes, mon premier succès en Grand Chelem, le Masters et la 2e place mondiale.»

Houston ne fut que la dernière pierre apportée à l’édifice. Après Marseille, Dubai, Munich, Halle, Wimbledon et Vienne.

«A ce niveau, il y a forcément des hauts et des bas, poursuit le Bâlois. Mais j’ai travaillé très dur cette saison et j’ai bénéficié d’une certaine constance.»

Aucune faiblesse

Ce qui s’est concrétisé dans les faits au Texas. Federer n’a pas accroché par hasard tous les meilleurs matricules de la planète tennis. «Je me sens beaucoup mieux aujourd’hui», souriait-il en recevant son trophée.

Avant le Masters en effet, le bilan de Roger Federer n’était guère brillant face aux membres du Top-ten mondial. Le tir a été rectifié.

«Son jeu ne comporte aucune faiblesse, je n’ai rien pu faire», lâchait Andy Roddick, défait en demi-finale. Tout comme Agassi 24 heures plus tard.

«Aucun relâchement n’est possible face à Federer, relève-t-il. Si vous ne disputez pas tous vos points à la perfection, vous n’avez aucune chance...».

La netteté du score est là pour le démontrer. Dans sa quête de la perfection, Roger Federer évoluait bien sur une autre planète.

swissinfo, Jonathan Hirsch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.