Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une situation précaire en raison de fortes précipitations

A Roche, au pied des Alpes vaudoises, les dégâts sont spectaculaires.

(Keystone)

En de nombreux endroits de Suisse, les fortes pluies font dangereusement monter les eaux et perturbent le trafic. Beaucoup de lacs et de rivières ont dépassé leur cote d'alerte.

A Berne et Lucerne mais aussi dans le Jura et le canton de Vaud, pompiers, police et protection civile sont à pied d'œuvre, comme en 2005.

Selon MétéoSuisse, les précipitations ont atteint ces dernières 24 heures des niveaux exceptionnels dans toute la Suisse. L'organisme officiel a notamment relevé 90 litres d'eau par m2 au Chasseral (Jura).

Si Berne a essuyé 50 litre et Lugano 70, c'est Zurich qui remporte la palme, avec 100 litres par m2. Le pire est derrière, annonce MétéoSuisse. Mais le nord des Alpes et le Plateau devraient encore recevoir entre 20 et 40 litres de précipitations par m2 jeudi.

Deux ans après les inondations de 2005, la Suisse lutte donc à nouveau contre les eaux. Dans tout le pays, de nombreux cantons ont été touchés dans la soirée et la nuit. En particulier Vaud, le Jura, Fribourg et le reste du plateau alémanique.

Dans les régions concernées, le trafic est perturbé. Des dizaines de routes sont coupées et les transports par le train particulièrement touchés dans le nord-est du pays, sur le plateau et dans la région de Winterthur (Zurich).

Aucun train ne circule sur les lignes Berne-Olten, sur le nouvel embranchement vers Soleure, de même que les parcours Flamatt (Fribourg)-Laupen (Berne), Delémont-Laufon (Jura) et St-Maurice-Monthey (Valais).

Suite aux intempéries, en Suisse romande, une cinquantaine de personnes ont dû être évacuées mercredi soir à Roche (Chablais vaudois). Elles se trouvaient dans trois campings et dans plusieurs habitations proches de l'Eau froide, un cours d'eau qui est rapidement sorti de son lit suite aux fortes précipitations. Ces personnes ont été prises en charge par la protection civile.

Plusieurs routes sont encore coupées ou difficilement praticables dans le canton de Vaud, avant tout dans le Chablais. Il faut même s'attendre à une aggravation de la situation sur le réseau routier. La police a recommandé de limiter au strict minimum les déplacements dans les régions concernées.

Electricité coupée

En partie sous l'eau, le village jurassien de Courroux a été entièrement fermé à la circulation. La majorité des routes menant à Delémont, le chef-lieu cantonal, sont coupées. Plusieurs rivières du canton sont sorties de leur lit, bloquant de nombreuses routes. Par précaution, l'électricité a été coupée dans maintes localités pour éviter les courts-circuits. Au pied du Jura, le lac de Bienne a débordé en plusieurs endroits.

Dans le canton de Fribourg, la situation est particulièrement critique dans la vallée du Gottéron où une douzaine de personnes ont été évacuées suite à des chutes d'arbres et des glissements de terrain. Les moyens engagés ont été importants avec la mobilisation de plus de 800 hommes.

En Suisse alémanique, une centaine de campeurs ont été évacués mercredi à Brienz, dans l'Oberland bernois. La population du village ne court pour l'heure aucun danger, ont précisé les autorités.

Les localités de Grindelwald et Lauterbrunnen sont par contre coupées du monde, la route et la voie de chemin de fer ayant été préventivement fermées, une rivière menaçant de déborder. Une centaine de personnes - des touristes surtout - sont restées bloquées à Interlaken où un abri de la protection civile est à leur disposition.

L'Aar et le Rhin

Dans le canton de Soleure, l'Aar a envahi une partie de la ville d'Olten. Le quartier de la «Schützenmatte», au centre ville, se trouvait un mètre sous l'eau, a indiqué la police dans la nuit de mercredi à jeudi. Plusieurs habitants ont été évacués. Une partie de la ville est sans électricité.

Dans le canton d'Argovie, l'Aar inquiète également les autorités. A l'ouest d'Aarau, le cours d'eau a ainsi retrouvé les niveaux relevés lors des inondations de 2005.

A Berne, c'est le quartier de la Matte qui retient son souffle. En certains endroits, l'Aar est déjà sortie de son lit, recouvrant les chemins de promenade qui la longent. Les autorités ont appelé la population à vider les caves.

A Bâle, c'est le Rhin qui menace de sortir de son lit. Une cellule de crise a été mise en place au vu du danger de débordement du fleuve. La navigation fluviale a été interdite.

Un blessé grave

A Lucerne et son canton, après une nuit d'alerte (et l'alarme donnée par les sirènes mercredi), la situation s'est stabilisée. Dans ce canton, les intempéries ont aussi fait un blessé grave.

Un tronc d'arbre emporté par la montée des eaux a grièvement blessé un homme dans la nuit de mercredi à jeudi à Littau. Le malheureux était occupé à des travaux de déblaiements. Dans le canton de Fribourg, cinq personnes ont été moins gravement touchées.

swissinfo et les agences

Faits

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) conseillent de s'informer sur la situation actuelle et compter sur des temps de voyage allongés sur les longs trajets. La durée des perturbations sur le réseau n'est pas connue.

Les informations actualisées sont à disposition sur www.sbb.ch/166.
Les CFF ont mis en place une hotline gratuite au 0800 99 66 33.

Fin de l'infobox

Chaîne du Bonheur

La Chaîne du Bonheur, l'organisme de collecte de fonds de la Radio-TV nationale (SRG SSR idée suisse) rappelle à la population que des dons peuvent être versés sur le compte 'Intempéries Suisse'.
Ce dernier, créé à la suite des orages du mois de juin, est valable pour les fortes pluies de ces jours, indique jeudi la Chaîne du Bonheur.
Come postal No 10-15000-6, mention 'Intempéries Suisse'.

Fin de l'infobox


Liens

×