Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une tête tombe à l'Office fédéral de la culture

La confiance est rompue entre Pascal Couchepin et David Streiff.

(Keystone)

David Streiff jette l’éponge. Le directeur de l’Office fédéral de la culture (OFC) quittera son poste fin mars.

Cette démission fait suite aux déclarations du ministre suisse de la Culture Pascal Couchepin. Celui-ci avait critiqué le fonctionnement de l’office lors du dernier Festival du film de Locarno.

David Streiff, âgé de 59 ans et à la tête de l'OFC depuis près de 11 ans, doit quitter son poste le 31 mars 2005, sous réserve de l'entrée en fonction de son successeur à cette date, indique vendredi le Département fédéral de l'intérieur (DFI).

Le directeur de l'OFC et Pascal Couchepin ont convenu de cette séparation d'un «commun accord», après avoir constaté que «les bases d'une collaboration fructueuse n'existaient plus», peut-on lire dans le communiqué.

Enquête administrative



Cette annonce intervient peu après que Pascal Couchepin s'en est pris à l'OFC, et plus particulièrement à sa section cinéma.

Le ministre avait critiqué dans les médias l'affectation et le mode d'attribution des subventions au cinéma, laissant entendre que le copinage y joue un rôle important. Une enquête administrative est en cours, dont les résultats sont attendus mi-octobre.

Dans une interview mi-août, David Streiff s'était de son côté étonné de la manière de procéder de son ministre de tutelle. «La manière d'agir est étonnante, avait-il déclaré. Nous la prenons comme elle vient.»

Revenant sur le film Bienvenue en Suisse, dans lequel un des personnages nommé Couchepin voit son patronyme déformé en «Couchepine», David Streiff affirmait ne pas avoir «mesuré l'ampleur de tous les paramètres» et s'en excusait. Le long métrage de Léa Fazer a été subventionné à hauteur de 500 000 francs par l’OFC.

Décisions importantes

Des décisions importantes pour l'avenir de la culture en Suisse doivent être prises ces prochaines années. Il s'agit en particulier de la loi sur l'encouragement de la culture et de la réorganisation du Musée national suisse. Or, ces nouvelles étapes nécessitent une collaboration «étroite» entre le ministre responsable et le directeur de l'OFC.

C'est notamment sous le règne de David Streiff que l'article constitutionnel sur la culture, la loi sur le cinéma et la loi sur le transfert des biens culturels ont vu le jour.

C'est aussi durant cette période que divers musées ont été ouverts, à l'instar du Château de Prangins (Vaud), l'antenne romande du Musée national, et du Centre Dürrenmatt de Neuchâtel.

swissinfo et les agences

En bref

- L’Office fédéral de la culture a octroyé une subvention de 500 000 francs au film Bienvenue en Suisse.

- L’humour troupier de cette œuvre a suscité une vive polémique.

- Le nom de Pascal Couchepin y était notamment déformé en «Couchepine».

- Agacé, Pascal Couchepin a commandé une enquête administrative sur l’attribution des subventions au cinéma.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×