Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une vague VTT déferle sur la Suisse

Le trial et le cross country, deux épreuves au calendrier des Mondiaux de VTT.

(Keystone)

Les Suisses ont parfaitement dominé les récents Championnats du monde de VTT à Rotorua en Nouvelle-Zélande. Ils y ont décroché dix médailles dont quatre d'or.

Cette 'razzia' récompense les efforts fournis depuis plus de dix ans pour permettre à ce sport d'éclater au grand jour. Et l'hégémonie helvétique ne semble que commencer.

«Cette performance est tout simplement extraordinaire. Nous sommes très fiers de nos athlètes et très heureux de voir qu'ils ont su répondre présents lors d'une grande compétition. Ce résultat d'ensemble montre que nous sommes sur la bonne voie», se réjouit Fränk Hofer.

Le chef du sport d'élite de la fédération cycliste suisse, Swiss Cycling, ne joue pas les faux modestes: «Aujourd'hui, la Suisse fait partie des meilleures nations de VTT. Notre domination chez les juniors laisse augurer de très bonnes choses pour le futur. D'ici les Jeux olympiques de Londres en 2012, la Suisse peut envisager l'avenir avec sérénité.»

Une moisson de médailles

Ce d'autant que la délégation helvétique envoyée en Nouvelle-Zélande était l'une des plus petites de ces dernières années. Les responsables de Swiss Cycling ont durci les critères de sélection pour des raisons financières. Le coût du déplacement en Océanie se monte en effet à 200'000 francs suisses.

Au total, seuls 34 athlètes (élite, moins de 23 ans et juniors) ont finalement pu faire le déplacement en Nouvelle-Zélande. En comparaison, plus de 60 adeptes du vélo tout terrain avaient défendu les couleurs nationales l'an dernier lors des Mondiaux en Italie.

Sur les pentes néo-zélandaises du Mont Ngongotaha, la petite délégation helvétique a pourtant brillé de mille feux dès les premiers coups de pédales.

Première épreuve et... première médaille d'or lors du relais par équipes. Une course au calendrier des Mondiaux depuis 1999 mais jamais remportée jusqu'ici par les Suisses.

Suivront neuf autres médailles. Principalement dans l'épreuve reine du cross country aussi bien dans la catégorie élites, que chez les moins de 23 ans et les juniors.

Un système adapté

«Ce palmarès est le fruit d'un énorme travail accompli depuis plusieurs année en Suisse concernant le développement de la relève», ajoute Fränk Hofer.

«Tout est parti d'initiatives privées telle celle d'Andi Seeli, tient à préciser le chef du sport d'élite de Swiss Cycling. La fédération a compris il y a cinq ou six ans qu'il fallait soutenir ce mouvement.»

Résultat, l'actuelle Swiss Power-Cup – sorte de championnat national qui compte 12 épreuves réparties sur le territoire national – attire les foules. Les clubs sont organisés et structurés régionalement. La formation des entraîneurs a été grandement améliorée.

Au niveau national la Fédération mise sur la continuité. L'entraîneur national Beat Stirnimann est d'ailleurs en place depuis plus de sept ans. En quatre ans, le budget consacré au VTT est passé de 300'000 à 600'000 francs.

De plus, de nombreuses compétitions d'envergure – à l'image du Grand et du Petit Raid valaisans – donne la possibilité à des non-licenciés de s'essayer aux joies du VTT et participent, de fait, au développement de ce sport.

Un sport en devenir

Tout porte à croire que les résultats des athlètes suisses en Nouvelle-Zélande ne sont que la pointe de l'iceberg d'une 'vtt mania' qui frappe la Suisse à l'heure actuelle.

Moins chahutée que le cyclisme de route confronté à des problèmes récurrents de dopage, cette discipline, jusqu'ici confidentielle, commence à exister médiatiquement.

Pour la première fois, la télévision nationale a par exemple diffusé de longs extraits des exploits suisses à Rotorua. En Suisse, le VTT est peut-être entré dans une nouvelle ère.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Les Suisses ont remporté dix médailles aux Championnats du monde de Rotorua (quatre d'or, trois d'argent et trois de bronze)
34 athlètes suisses étaient membres de la délégation (juniors, U23 et élite).
Le budget de la délégation helvétique (dix jours d'acclimatation et semaine de compétition) en Nouvelle-Zélande était de 200'000 francs suisses.
Le budget annuel de Swiss Cycling consacré au VTT est de 600'000 francs.
La Suisse compte environ 500 licenciés élite et près de 2000 licenciés juniors en VTT (une quinzaine d'athlètes sont professionnels).
Des milliers d'adeptes du VTT participent à des courses de plus ou moins grande envergure sans posséder de licence.

Fin de l'infobox

En bref

Le VTT est un sport né dans les années 1970 aux Etats-Unis, il regroupe plusieurs disciplines.

Quatre d'entre-elles étaient à l'affiche des récents championnats du monde de Rotorua: le cross country, la descente, le trial et le 4 cross.

Le cross country est une discipline olympique depuis 1993 et elle est apparue pour la première fois aux Jeux d'Atlanta en 1996. Le Suisse Thomas Frischknecht avait d'ailleurs remporté la médaille d'argent aux USA.

En 2003, les Mondiaux de VTT avait été organisés au Tessin.

Fin de l'infobox


Liens

×