Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Union démocratique du Centre

(swissinfo.ch)

Le Zurichois Ueli Maurer, président de l'UDC et conseiller national.

swissinfo: Qu'offre l'UDC aux Suisses de l'étranger?

Ueli Maurer: Notre parti compte une section pour les Suisses de l'étranger, section qui a le statut d'un parti cantonal. La 5e Suisse est donc représentée dans toutes les autres instances du parti.

Pour ces élections, nous allons présenter trois listes pour les Suisses de l'étranger. Nous aurons l'occasion d'élire un Suisse de l'étranger dans le canton de Zurich. Une autre liste a été constituée à Schaffhouse et nous sommes en train d'en mettre une sur pied à Genève.

swissinfo: Dans quelle mesure l'UDC communique-t-elle activement avec la 5ème Suisse?

U.M.: Avec nos candidats, qui représentent les cinq continents, nous essayons de créer des liens avec nos colonies à l'étranger d'une part, mais aussi avec la Suisse.

Nous nous efforcerons d'informer par le biais de notre site Internet, mais aussi dans la Revue Suisse, dans la mesure des possibilités.

swissinfo: Quelle importance l'UDC accorde-t-elle aux Suisses de l'étranger en tant qu'électeurs et électrices?

U.M.: Un réservoir important, mais dont les contours sont encore difficiles à définir pour nous.

Nous nous efforçons maintenant de mobiliser cette population par nos listes de Suisses de l'étranger en multipliant les contacts, car nous sommes convaincus que nos compatriotes qui vivent à l'étranger précisément ont une relation particulière avec leur pays d'origine.

Ce sont en général des gens qui apprécient les avantages spécifiques de la Suisse, des valeurs défendues aussi par l'UDC.

swissinfo: Que pense l'UDC de l'idée que les quelque 600'000 Suissesses et Suisses de l'étranger devraient disposer de leurs propres députés au Parlement et former ainsi une sorte de canton virtuel?

U.M.: Je serais prêt à examiner cette idée. Je crois néanmoins qu'il nous faut intégrer les Suisses de l'étranger et c'est ce que nous essayons de faire par exemple à Zurich où nous présentons une liste spécifique. Là-bas, seuls 2,5% (pourcentage en voix par siège) sont nécessaires.

Je crois d'ailleurs que pour la première fois, les Suisses de l'étranger ont de réelles chances d'occuper un siège au parlement.

swissinfo: Quelle image de la Suisse l'UDC souhaite-t-elle diffuser à l'étranger?

U.M. : La Suisse est un petit Etat neutre et indépendant - et qui doit le rester - au cœur de l'Europe. Un petit état qui apporte le bien-être et la sécurité à tous ses habitants.

Un état qui accorde une importance particulière à certaines valeurs comme la ponctualité, la volonté de performance, la protection de la propriété. Bref: nous voulons un pays dans lequel ceux qui travaillent plus reçoivent aussi davantage.

Nous espérons que la Suisse reste ce qu'elle est: un petit Etat qui apporte à ses habitants la sécurité et le bien-être.

Interview swissinfo, Christian Raaflaub
(Traduction de l'allemand : Bertrand Baumann)


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×