Vases japonisants au Musée de Carouge

Assiette commémorative des sociétés de tir. Musée de Carouge

L'exposition estivale du Musée de Carouge offre un échantillonnage des collections réunies par l'institution, depuis son ouverture en 1984. Avec un point fort: la faïence.

Ce contenu a été publié le 19 août 2001 - 11:37

Le Musée de Carouge est riche en collections dédiées à l'histoire de la ville sarde et aux activités créatrices dont elle a été et est encore le lieu. Au terme d'un peu plus de quinze ans d'activités, l'institution, fort bien gérée par son conservateur, Jean-Marie Marquis, propose un regard sur ses «acquisitions».

Période orientalisante...

Le terme comprend aussi bien les legs et les dons, fort nombreux, que les commandes à des plasticiens et les achats proprement dits. Le point fort du fonds conservé au Musée de Carouge est la faïence de la manufacture active à Carouge jusqu'en 1930.

Le développement et les innovations successives de la manufacture de faïence de Carouge sont ici illustrés, de la vaisselle blanche en faïence fine, ou terre de pipe, du début du XIXe siècle aux assiettes de tir des premières décennies du XXe siècle, en passant par la période dite orientalisante ou par l'apposition d'un décor imprimé sur les saladiers et autres saucières.

...mais modernisme aussi

Marcel Noverraz, le «potier de Carouge», incarne en quelque sorte la postérité de la manufacture, mais aussi signe une rupture. Sa céramique moderniste est habillée d'un décor peint d'un émail flamboyant et subtil.

Noverraz s'affirme comme un coloriste, qui a mis par ailleurs son atelier et ses talents au service des amateurs de la région. Dans d'autres domaines, le peintre Emile Chambon (1905-1993), qu'on a assez justement rapproché de Balthus, et qui est à l'origine de la fondation du Musée de Carouge, est représenté par quatre belles toiles qu'il avait lui-même offertes au musée. L'exposition est visible jusqu'au 9 septembre (tél. 022/342 33 83).

Laurence Chauvy

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article