Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Victoire du scepticisme et du conservatisme

Pour de nombreux journaux, le vote de dimanche marque "la victoire des consommateurs".

(swissinfo.ch)

Pour la presse, le vote de dimanche montre un peuple frileux face à la politique libérale du gouvernement et du Parlement, et conservateur face aux nouveautés.

Les commentateurs s'intéressent surtout à l'ouverture dominicale des magasins. Pour eux, le résultat met un coup d'arrêt à toute tentative de généralisation du travail le dimanche.

Tous les commentateurs sont bien conscients que la modification de la Loi sur le travail – qui permet l'ouverture dominicale des commerces dans les centres de transports – n'a été acceptée que du bout des lèvres. Pour eux, un tel résultat livre deux enseignements.

D'abord, la Suisse s'est trouvée partagée avec la Suisse des grandes agglomérations d'un côté et le reste du pays de l'autre. La «Liberté» résume d'ailleurs bien l'opinion générale en titrant: «Zurich impose sa gare au reste de la Suisse.»

«Les récents scrutins sur l'Europe tendent à estomper le fossé linguistique mais un autre clivage prend de l'ampleur depuis déjà plusieurs années: celui de la ville contre la campagne», note pour sa part la Tribune de Genève. «Le résultat d'hier est typiquement ce que le système politique cherche à éviter. Les quatre plus grandes villes ont dicté leur loi à l'ensemble du pays», remarque encore le quotidien genevois.

Pas de généralisation

Le second grand enseignement à tirer de ce vote, c'est que les Suisses ne sont pas prêts à jeter le sacro-saint repos dominical aux orties. Ainsi, la «Berner Zeitung» parle d'un «oui qui est un non».

Pour les commentateurs, il est clair que les citoyens rechignent face à la politique libérale du gouvernement et du Parlement. Et cette résistance ne concerne pas seulement l'ouverture dominicale des commerces, mais aussi différents secteurs économiques.

Dans ces conditions, il sera donc très difficile de procéder à de nouveaux assouplissements en ce qui concerne le travail du dimanche. Tous ceux qui ont déclaré que la modification de la loi sur le travail ne constituait pas un premier pas vers la généralisation du travail dominical devront tenir leurs promesses. Les analystes sont unanimes sur ce point.

La «Liberté» met cependant le doigt sur une difficulté. «Ce sera d'autant plus difficile, à terme, que les exceptions consenties hier causent une sérieuse entorse au principe d'égalité de traitement. Une prochaine manche judiciaire ne peut être exclue», note le quotidien fribourgeois.

Victoire des consommateurs

Les commentateurs sont assez étonnés par l'ampleur du «oui» au moratoire de cinq ans sur l'utilisation d'organismes génétiquement modifiés dans l'agriculture. Mais sur le fond, pas de surprise: on sait depuis longtemps que les consommateurs sont méfiants face aux OGM. Le vote de dimanche leur a donc permis de concrétiser leur scepticisme.

Mais si les consommateurs ont pu faire valoir leur avis sans trop de difficulté, c'est que les enjeux n'étaient pas très importants. «L'exceptionnel résultat du moratoire s'explique, pour une part, par le caractère inoffensif de l'initiative», note ainsi la «Liberté».

Reste que les journaux sont partagés sur l'impact réel de ce moratoire. Le «Bund» est par exemple d'avis que «ce moratoire de cinq ans donne le temps nécessaire pour obtenir davantage d'informations et pouvoir ainsi détendre la discussion». Plus proche des milieux économiques, la «Neue Zurcher Zeitung» note en revanche que ce vote «affaiblit le dynamisme de la place scientifique et économique».

Un peuple de conservateurs

D'une manière générale, les commentateurs notent que les deux résultats de dimanche montrent une fois de plus le conservatisme du peuple suisse, qu'il s'agisse de nouvelle technologique ou de changements de société. «Les deux résultats montrent que l'ouverture face à ce qui est nouveau soulève un grand scepticisme auprès d'un large public», résume la «Neue Zürcher Zeitung».

Par ailleurs, les Suisses sont un peuple de consommateurs. Or, ces consommateurs sont en mesure de faire valoir leur avis. «Si les consommateurs s'unissent, ils sont capables de faire trembler la Berne fédérale», relève «Le Matin».

«On voit bien que l'alliance de la gauche, des paysans et des consommateurs contre la droite économique est une force dont il faudra tenir compte à l'avenir», note pour la Tribune de Genève.

Dernier enseignement des résultats de dimanche: la recherche et l'économie ne sont plus des secteurs intouchables. Pour «Le Temps», ce deux milieux «voient le rouge s'allumer».

swissinfo, Olivier Pauchard

Faits

L'initiative «pour des aliments produits sans manipulations génétiques» a été acceptée par 55,7% des citoyens et par tous les cantons.
Elle interdit l'utilisation d'OGM dans l'agriculture pendant une période de cinq ans.
La modification de la Loi fédérale sur le travail a été de justesse acceptée par 50,6% des cantons. Seuls sept cantons sur 26 l'ont approuvée.
Cette modification permet l'ouverture dominicale de tous les commerces situés dans de grands centres de transport.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.