Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Victorieuse, l'UDC veut Blocher au gouvernement

(swissinfo.ch)

La première projection globale sur les résultats de l’élection au Conseil national (Chambre basse du Parlement) montrent une victoire assez nette de l’UDC.

Du coup, le parti de la droite dure annonce son intention ferme de réclamer un second siège au gouvernement pour son ténor Christoph Blocher.

Selon la toute première projection nationale SRG SSR idée suisse, l’Union démocratique du centre (UDC) gagnerait 12 sièges, les Socialistes 2 et les Verts 5.

Des gains réalisés principalement au détriment des Démocrates-Chrétiens (PDC) qui perdraient 8 mandats et des Radicaux (PRD) qui en perdraient 7.

Les résultats sont désormais définitifs dans 10 cantons. Pour les autres, ces calculs ne sont donc pour l’heure qu’une projection.

Quoiqu’il en soit, on y voit que l’UDC est la grande gagnante de cette élection au Conseil national (Chambre basse). Si la projection s’avère exacte, la droite dure dépassera le Parti socialiste, avec 56 sièges, contre 52 au PS.

La menace de la droite dure

Du coup, les Démocrates du Centre de l'UDC bombent le torse. Leur commission stratégique réclame un second siège au gouvernement. Elle propose à ce poste le conseiller national zurichois Christoph Blocher.

Si le Parlement refuse d’élire ses deux candidats, l’UDC menace de se retirer purement et simplement du gouvernement.

«Il y a des dizaines d'années qu'un parti a obtenu des résultats comparables», relève l'UDC dans un communiqué publié dimanche.

Mise en place par la direction du parti, la commission stratégique propose «une personnalité qui a marqué durant 25 ans la politique de l'UDC», Christoph Blocher.

Elle estime que la situation du pays est «sérieuse» à tel point que «seul le meilleur politicien peut être assez bon pour mener les réformes nécessaires».

Progression en Suisse romande

C’est surtout en Suisse romande que l’UDC réalise sa plus forte progression.

A Genève, elle rafle deux sièges. Mais les socialistes en gagne également un. Le PDC et surtout les radicaux parviennent à limiter les dégâts en sauvant un siège chacun.

Pour le canton de Vaud, les projections attribuent deux voire trois sièges supplémentaires à l'UDC, au détriment du PRD et du PDC.

Le septième siège de Fribourg, nouveau après le dernier recensement fédéral, devrait également revenir aux démocrates du centre. Le reste de la députation fribourgeoise resterait inchangé (deux PDC, deux PS, un PRD, un PCS).

Un seul résultat définitif est tombé pour l’heure en Suisse romande, celui du Jura. Surprise du côté du PDC avec l'élection de l'ancien ministre Pierre Kohler au détriment du sortant François Lachat. Le siège socialiste demeure dans les mains du sortant Jean-Claude Rennwald.

En Suisse alémanique, les projections annoncent aussi un renforcement de l'UDC dans les cantons de St-Gall, Soleure, Lucerne, Bâle- Campagne et Argovie. Dans ce dernier canton, les Verts devraient reconquérir le fauteuil perdu il y a quatre ans.

Recul dans le bastion zurichois

L'UDC serait cependant en recul dans son bastion zurichois. Selon une projection de l'office cantonal des statistiques, elle perdrait un siège pour passer à 12.

De leur côté, les Verts pourraient doubler leur force électorale et passeraient de un à trois représentants. Le PS, le PRD et le PDC maintiendraient leurs acquis avec respectivement 10, 6 et 2 députés (conseillers nationaux).

Enfin, au Tessin, la Lega est en chute libre et devrait très vraisemblablement perdre un de ses deux mandats. Et ce sont le PS ou le PRD qui devraient en profiter.

swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.