Vives tensions à Hong Kong: "Ce n'est pas ça la démocratie!"

La tension était extrême vendredi soir à Hong Kong. De violents heurts opposaient les militants pro-démocratie à des centaines d'habitants exaspérés par les manifestations, malgré un espoir de négociation entre les autorités et les étudiants.

A Mong Kok, quartier commerçant et très densément peuplé de Kowloon, face à l'île de Hong Kong, des centaines de personnes s'en sont pris aux manifestants en infériorité numérique. Elles ont tenté, souvent avec succès, de dégager les barricades. "Rendez-nous Mong Kok! Nous, les Hongkongais, on a besoin de manger", "rentrez chez vous", criaient les contre-manifestants.

Coups et insultes

Les deux camps échangeaient coups et insultes tandis que les policiers dépassés s'employaient à les séparer et à ouvrir des couloirs pour les ambulances sans qu'on sache immédiatement si les heurts ont fait des blessés.

Certains manifestants ont accusé leurs opposants d'avoir recruté des hommes de main pour provoquer des troubles et discréditer le mouvement qui a mobilisé depuis dimanche des dizaines de milliers de personnes et fortement perturbé l'activité de la ville.

Situation "proche de l'anarchie"

A Causeway Bay, temple du shopping et autre centre secondaire de la mobilisation, des escarmouches ont également opposé environ 25 manifestants à une cinquantaine de personnes. "Ce n'est pas ça la démocratie, on doit nourrir nos enfants", a hurlé l'une d'elles. Des passants ont applaudi au démantèlement de certaines barricades.

Et des échauffourées ont de nouveau éclaté entre manifestants et policiers dans le quartier des ministères. Le chef de l'exécutif de Hong Kong, Leung Chun-ying, a déploré une situation "proche de l'anarchie".

Censure durcie

Trahissant sa nervosité face aux manifestants qui occupent la rue à Hong Kong, le Parti communiste chinois a durci sa censure contre les réseaux sociaux. Et le ministre des Finances de Hong Kong, John Tsang, a prévenu que les manifestations risquaient de ternir la réputation du territoire qui compte parmi les principales places financières du monde.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article