Des perspectives suisses en 10 langues

Roger Federer élu sportif de l’année pour la 3e fois

Keystone

Après le motard Thomas Lüthi l'an dernier, le numéro un mondial de tennis a repris sa couronne lors des Credit Suisse Sports Awards 2006, samedi soir à Berne.

La snowboardeuse Tanja Frieden a été élue meilleure sportive et le onze de football, meilleure équipe nationale.

L’ordre règne à nouveau dans le monde du sport suisse. Une année après le choix de Thomas Lüthi, discutable pour certains, Roger Federer est à nouveau plébiscité comme le meilleur sportif suisse de l’année. La troisième fois déjà, après 2003 et 2004.

Victorieux de l’Open d’Australie, de Wimbledon et de l’US Open, Roger Federer a remporté en 2006 vingt-sept des vingt-huit rencontres qu’il a disputées dans le cadre des tournois du Grand Chelem.

Son seul échec fut celui concédé devant Rafael Nadal en finale de Roland-Garros. La conquête du Masters de Shanghai et ses succès aux tournois d’Indian Wells, de Key Biscayne, Toronto et Madrid ont également marqué une année 2006 qui l’a vu s’imposer enfin chez lui à Bâle.

Après une telle campagne, il paraît de plus en plus justifier le qualificatif du «meilleur joueur de tous les temps» que ses admirateurs brûlent de lui décerner.

Consécration méritée

Championne olympique de boardercross aux JO de Turin 2006, Tanja Frieden ne cessera jamais de remercier Lindsey Jacobellis. La médaille d’or était, en effet, promise à l’Américaine, avant qu’elle ne soit victime d’une chute dans les tous derniers mètres.

Malgré cet heureux concours de circonstances, la Bernoise a mérité cette consécration. Elle aurait pu intervenir plus tôt si Tanja n’avait pas connu autant de blessures.

Et si la jeune Suissesse n’avait pas été ébranlée par le décès, il y a deux ans, de la Norvégienne Line Oestvold, l’une de ses amies les plus proches dans le monde du snowboard. «Son souvenir m’a guidée à Turin», avoue-t-elle.

Un beau hat-trick du foot

Le football a réussi un beau hat-trick samedi, avec des mérites attribués à l’équipe nationale, à Köbi Kuhn et Johan Djourou. La ferveur suscitée par l’équipe de Suisse lors de la Coupe du monde en Allemagne a ainsi trouvé un prolongement attendu.

Comme l’an dernier, Köbi Kuhn a été désigné entraîneur de l’année pour avoir conduit la sélection en huitième de finale de la Coupe du monde.

Cette nouvelle distinction témoigne de l’immense popularité du «Köbi national». Il est devenu une véritable icône dans le sport suisse au point que tout lui est pardonné, comme ce coaching défaillant contre l’Ukraine avec le remplacement d’Alex Frei, son meilleur tireur de penalty, à la 117e minute.

Un grand en progression

Le joueur Johan Djourou est la révélation 2006. Il succède au gardien du HC Davos Jonas Hiller. Le Genevois a, il est vrai, vécu une année de rêve avec sa première sélection en équipe de Suisse le 1er mars à Glasgow contre l’Ecosse et son parcours à Arsenal.

A 19 ans, Djourou bénéficie aujourd’hui auprès d’Arsène Wenger (l’entraîneur d’Arsenal) d’un plus grand crédit que Philippe Senderos, qui est pourtant l’un des deux leaders de l’équipe de Suisse avec Tranquillo Barnetta.

Samedi enfin, Edith Hunkeler a été nommée pour la cinquième fois sportive handicapée de l’année. La Lucernoise a conquis en 2006 les titres mondiaux du 800, 1500 et 5000 (en chaise roulante) à Assen (Pays-Bas).

swissinfo et les agences

Sportif de l’année: 1. Roger Federer (tennis) 58,23% des voix. 2. Stéphane Lambiel (patinage artistique) 28,86. 3. Fabian Cancellara (cyclisme) 12,91.

Sportive de l’année: 1. Tanja Frieden (snowboard) 37,82. 2. Daniela Meuli (snowboard) 31,95. 3. Martina Hingis (tennis) 30,23.

Equipe de l’année: 1. Equipe nationale de football 52,15. 2. Equipe dames de curling de Flims 24,16. 3. Equipe nationale de hockey sur glace 23,69.

Entraîneur de l’année: 1. Köbi Kuhn (football). 2. Peter Grütter (patinage artistique) 3. Michel Roth (ski acrobatique).

Révélation de l’année: 1. Johan Djourou (football). 2. Martina Schild (ski alpin). 3. Niklaus Schurtenberger (hippisme).

Sportif handicapé de l’année: 1. Edith Hunkeler 24,3 2. Marcel Hug 17,5. 3. Urs Kolly 10,6.

Les sportive, sportif et équipe de l’année ont été élus par les téléspectateurs pendant l’émission diffusée samedi soir.

L’élite sportive suisse et la presse sportive avaient effectué une présélection. Ces deux présélections et l’élection en direct comptent chacun pour un tiers.

La révélation de l’année a été choisie par le public via internet ou par sms avant l’émission. Le sportif handicapé est élu par la presse sportive et l’entraîneur de l’année par l’Association des entraîneurs diplômés suisses.

Lecture approfondie

Les plus discutés

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision

SWI swissinfo.ch - succursale de la Société suisse de radiodiffusion et télévision