Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Voile: Alinghi perd contre BMW-Oracle devant la justice

Oracle a repris une longueur d'avance grâce à la décision de la justice new-yorkaise.

(Keystone Archive)

La Cour Suprême de l'Etat de New-York a donné raison à BMW-Oracle dans le conflit l'opposant au double vainqueur de la Coupe de l'America et à la Société Nautique de Genève.

Le tribunal a trouvé une faille dans le protocole établi par les Suisses en vue de la prochaine édition de la coupe. BMW-Oracle et Alinghi vont entamer des négociations.

A l'annonce de la décision, mardi soir, Suisses et Américains ont immédiatement manifesté une volonté de négociation qui pourrait remettre sur les rails la plus ancienne épreuve sportive au monde, paralysée depuis plus de quatre mois.

Initialement prévue en 2009 à Valence, en Espagne, la 33e édition a été reportée la semaine dernière à une date indéterminée.

En tranchant en faveur des Américains d'Oracle sur le règlement de la prochaine Coupe de l'America, le tribunal new-yorkais contraint Alinghi à revoir le nouveau règlement (Protocole) de la prochaine édition de l'épreuve.

Présenté cette année quelques semaines après la victoire des Suisses contre les Kiwis de Team New Zealand, celui-ci avait été immédiatement critiqué par Oracle et d'autres challengeurs potentiels, qui le jugeaient inéquitable.

Oracle désormais «challengeur»

Dans le détail, la Cour Suprême de l'Etat de New York, saisie par Oracle, a déclaré non valide en tant que «challengeur de référence» le Desafio Español, représenté par le Club Nautico de Vela Español (CNEV). Les juges ont accordé ce statut à Oracle, représenté par le Golden Gate Yacht Club (GGYC), comme il le demandait.

Comme c'est le «challengeur de référence» qui établit avec le défenseur le règlement (protocole) de l'épreuve, Oracle devient de fait l'interlocuteur privilégié d'Alinghi.

Oracle - propriété du magnat américain de l'informatique Larry Ellison, dont la fortune est estimée par Forbes à 21,5 milliards de dollars - s'est déclaré disposé à «discuter dès que possible avec Alinghi» afin d'essayer d'organiser la 33e édition d'une façon «conventionnelle» à Valence en 2009.

Le syndicat américain devait rencontrer mercredi les sept challengeurs déclarés - contre 11 cette année - afin d'essayer de fixer des règles «justes» pour une 33e édition prévoyant des bateaux plus grands et plus rapides.

Duel en catamaran?

Pour sa part, Alinghi, qui appartient à l'ex-patron de Serono Ernesto Bertarelli, lequel pèse près de 6 milliards de dollars, s'est dit «déçu» par la décision du tribunal. Les Suisses ont indiqué qu'ils allaient examiner les «différentes options» possibles.

Ernesto Bertarelli a quant à lui affirmé «avoir hâte d'entamer les discussions avec le GGYC pour assurer le bon fonctionnement de l'America's Cup». Ces propos contrastent avec son intention annoncée auparavant de ne plus discuter avec Oracle si ce dernier gagnait devant le tribunal.

«Toutes les options sont ouvertes», a par ailleurs indiqué une source proche d'Alinghi, précisant qu'une décision serait prise dans un délai de quelques jours. La perspective d'un appel semble néanmoins peu probable.

Parmi les options possibles figure un duel américano-suisse en monocoque ou en catamaran en 2008, rappelant celui entre le Néo-Zélandais Michael Fay et l'Américain Dennis Conner en 1988 à la suite d'un litige similaire.

Reportée à 2010 ou 2011

De son côté, Oracle a toutefois réaffirmé mardi soir vouloir privilégier un accord sur la base d'une proposition de compromis faite en octobre à Alinghi, avec à la clef le rééquilibrage d'un protocole jugé trop favorable au défenseur.

«Nous allons essayer de remettre la Coupe sur les rails dès que possible», a déclaré mardi le skipper d'Oracle Russell Coutts, vainqueur de la Coupe de l'America en 2003 pour Alinghi, puis écarté par Bertarelli.

Le report de l'épreuve au-delà de 2009 annoncé la semaine dernière par l'entreprise organisatrice AC Management (ACM) en raison d'une incertitude juridique qui faisait fuir les sponsors de l'épreuve et compliquait son organisation, pourrait par conséquent être remis en question.

Mais il faudrait pour cela qu'un compromis soit très rapidement trouvé entre Suisses et Américains. L'hypothèse de 2010 ou 2011, toujours à Valence, paraît donc plus probable actuellement.

swissinfo et les agences

Faits

Alinghi a remporté la Coupe de l'America à sa première participation en 2003.
Le défi suisse ramenait l'Aiguière d'argent en Europe pour la 1re fois depuis plus de 150 ans.
Cette année, Alinghi a conservé son bien en s'imposant 5-2 contre Team New Zealand.

Fin de l'infobox

Changements envisagés

Pour l'édition 2009 aujourd'hui repoussée de la Coupe de l'America, les organisateurs avaient prévu divers changements: des bateaux plus longs (27,40 mètres contre 24 m. aujourd'hui) dotés d'un mât plus haut (40 mètres contre 33 m. aujourd'hui).
 
Pour régater sur ces voiliers, des équipage devant compter au moins 20 ou 21 hommes contre 17 actuellement.
 
Deuxième grande nouveauté: après des régates qualificatives, Alinghi se réservait le droit de participer aux éliminatoires des challengeurs, l'ex-Coupe Louis Vuitton.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.