Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Votations: Un triple oui se dessine

La naturalisation automatique plébiscitée, selon le sondage.

(swissinfo.ch)

Les trois projets soumis par les autorités en votation fédérale le 26 septembre prochain ont d’excellentes chances de passer la rampe des urnes.

C’est du moins ce que montre le premier sondage de l’Institut gfs.bern réalisé pour SRG SSR idée suisse.

Si la votation avait lieu aujourd’hui, les trois projets des autorités fédérales obtiendraient l’aval des urnes…

L’Institut gfs.bern a sondé la population sur les objets portant sur la naturalisation facilitée et le droit du sol ainsi que sur l’assurance maternité. Il a en revanche fait l’impasse sur l’initiative populaire «Services postaux pour tous».

Le gouvernement bien parti

La naturalisation automatique pour les étrangers de la troisième génération obtient 75% d’opinions favorables. 19% y sont opposés et 6% sont indécis.

La naturalisation facilitée pour les étrangers de la deuxième génération fait légèrement moins bien. Elle obtient l’appui de 68% des sondés. 24% disent non, et 8% restent indécis.

La nouvelle proposition d’assurance maternité enregistre, elle aussi, un large soutien, avec 69% de oui, 18% de non et 13% d’indécis.

Les autorités partent donc avec une avance évidente dans la campagne qui débute actuellement sur ces différents thèmes.

Oui à la naturalisation facilitée



Les recommandations des différents partis sont particulièrement bien respectées en ce qui concerne la naturalisation facilitée pour les jeunes étrangers de la deuxième génération.

Le oui atteint 90% et 80% chez les socialistes (PSS) et les démocrates-chrétiens (PDC), dont le mot d’ordre est le soutien à cet objet. Du côté des radicaux (PRD), qui n’ont pas encore donné leur consigne de vote, le camp du oui se monte à 67%.

Par contre, le projet est rejeté par l’Union démocratique du centre (UDC). 57% des électeurs UDC sondés disent non, 35% disent oui.

Alors que le pays est souvent divisé dans les urnes, il montre cette fois-ci une forte unité de perception devant la naturalisation facilitée.

Avec 74% de oui, le soutien est le plus fort dans la zone francophone. Suivent la Suisse alémanique avec 67% et la Suisse italienne avec 64%.

Oui clair à la naturalisation automatique

L’image est similaire en ce qui concerne la naturalisation automatique pour les étrangers de la troisième génération. La proposition obtient 82% d’opinions favorables en Suisse romande, 78% en Suisse italienne et 72% en Suisse alémanique.

Cet objet est d’ailleurs l’occasion d’une trahison de grande ampleur de la part des électeurs de l’UDC: 57% d’entre eux ont l’intention de jeter un oui dans l’urne, contre seulement 39% un non.

L’appui est évidemment plus net encore au sein des autres partis gouvernementaux: 92% chez les électeurs socialistes, 73% chez les démocrates-chrétiens et 67% chez les radicaux.

L’assurance maternité largement soutenue

L’octroi d'une allocation pour perte de gain pendant 14 semaines au titre de l’assurance maternité obtiendrait 69% de votes favorables si le scrutin avait lieu actuellement.

L’opposition gauche-droite se fait toutefois un peu plus nette ici. Alors que les électeurs socialistes disent oui à 90%, ceux des deux partis bourgeois que sont le parti démocrate-chrétien et le parti radical disent oui à respectivement 62% et 58%.

Le camp du non se retrouve une nouvelle fois chez les électeurs UDC, avec 47% d’avis défavorables, contre 43% d’opinions favorables. Autrement dit, «l’opposition est clairement localisable», écrivent les experts.

Là aussi, les différentes parties du pays présentent un front unis. Mais des différences sensibles apparaissent si l’on tient compte du critère du nombre d’enfants. Les votants sans progéniture montrent en effet une compréhension plus limitée pour l’assurance maternité (63% de oui).

Un électorat plutôt informé

Cela dit, le sondage fait apparaître que la population est «moyennement» intéressée par ces votations. 44% des personnes interrogées sont certaines d’aller voter. Et 30% prendront éventuellement part au scrutin.

La part réduite des indécis dessine toutefois un électorat d’ores et déjà bien informé sur les objets soumis aux urnes. L’explication tien dans le fait que ces thèmes ne sont pas nouveaux pour les votants, est-il écrit en substance dans le bilan du sondage.

Reste que ces résultats doivent être pris avec précaution, note l’Institut gfs.bern. En effet, la campagne de formation de l’opinion vient seulement de commencer. Le sondage doit donc être considéré comme un instantané et non comme un pronostic sur le résultat des urnes.

swissinfo, Christian Raaflaub
(traduction: Pierre-François Besson)

Faits

Naturalisation facilitée: 68% de oui, 24% de non, 8% d’indécis.
Naturalisation automatique: 75% de oui, 19% de non, 6% d’indécis.
Assurance maternité: 69% de oui, 18% de non, 13% d’indécis.
Le sondage a eu lieu mi-août auprès de 1210 personnes de toutes les régions du pays.

Fin de l'infobox

En bref

- Mots d’ordre des partis gouvernementaux:

- Parti socialiste (PS):
Naturalisation facilitée: oui
Naturalisation automatique: oui
Initiative postale: oui
Assurance maternité: oui

- Parti démocrate-chrétien (PDC):
Naturalisation facilitée: oui
Naturalisation automatique: oui
Initiative postale: encore ouvert
Assurance maternité: oui

- Part radical-démocratique (PRD):
Naturalisation facilitée: encore ouvert
Naturalisation automatique: encore ouvert
Initiative postale: encore ouvert
Assurance maternité: oui

- Union démocratique du centre (UDC):
Naturalisation facilitée: non
Naturalisation automatique: non
Initiative postale: non
Assurance maternité: non

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.