Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Vote électronique «positif», malgré un couac

(Keystone)

Le vote électronique a vécu un nouveau test ce week-end avec quelque 116'000 électeurs (dont 51'000 basés à l’étranger) autorisés à voter par voie électronique dans 12 cantons. Parmi eux, 19'000 ont effectivement fait usage de ce droit, soit environ 16%.

La Chancellerie fédérale a parlé dimanche d’un «succès» de ces tests menés, pour les Suisses de l’étranger, dans les cantons de Lucerne, Fribourg, Soleure, Bâle-Ville, Schaffhouse, Saint-Gall, Grisons, Argovie, Thurgovie, Neuchâtel et Genève. Les Suisses de l'étranger du canton de Berne ont voté pour la première fois par voie électronique lors d'un scrutin fédéral.

Les 116'000 électeurs autorisés à prendre part au vote représentent environ 2% de l’électorat total.

Dans le canton de Fribourg, l'élection pour désigner le successeur au Conseil des Etats du nouveau conseiller fédéral Alain Berset a également été menée par voie électronique. Il s'agissait de la première utilisation du vote électronique dans le contexte d'une élection dans le canton, précise la Chancellerie, qui ajoute que l'essai s'est déroulé sans problèmes. Quelque 900 électeurs suisses de l'étranger ont été admis à y participer.

Un «couac» est cependant à signaler: un électeur (ou électrice) de l'étranger, inscrit(e) dans le canton de Lucerne, a pu voter deux fois avec une même carte de vote sur la plateforme genevoise de vote électronique. La Chancellerie assure que ce cas a été tout de suite décelé par le système genevois et qu’il a été «résolu de manière professionnelle». Elle ajoute que le secret du vote n'a pas été violé et que l'incident n'a pas eu de conséquences sur le résultat de la votation.

Le vote électronique est l'une des revendications principales de l'Organisation des Suisses de l'étranger. Celle-ci vient de lancer une pétition afin que l'utilisation du vote électronique se généralise à l'occasion des élections fédérales 2015, tant sur le territoire national qu'à l'étranger.

swissinfo.ch a récolté dimanche quelques résultats s'agissant du vote des Suisses de l'étranger. L'initiative sur les résidences secondaires, objet le plus combattu, a ainsi été accepté par les Suisses de l'étranger originaires de Bâle-Ville (50,6%), Genève (53,1%) et Uri (50,5%). Il n'a en revanche pas trouvé grâce aux yeux des électeurs originaires d'Argovie (non à 53%), Thurgovie (55%), Appenzell Rhodes Intérieures (57%), Lucerne (59%) et Vaud (55%).

(Texte: swissinfo.ch. Photo: KEYSTONE / Urs Flueeler)

(Keystone)


Liens

×