Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Yasmina, de retour en Suisse pour étudier

Yasmina Guye redécouvre les plaisirs de la Suisse. (Photo prêtée)

Partie pour l'Espagne avec sa famille à l'âge de 9 ans, Yasmina Guye est revenue en Suisse dix ans plus tard pour étudier à Genève.

Portrait d'une représentante de la jeune génération des Suisses de l'étranger.

«Ma mère avait suivi ses parents venus d'Espagne pour travailler en Suisse. Elle avait 9 ans, comme moi quand mes parents ont décidé de faire le chemin inverse et de s'installer en Espagne.»

Cette histoire qui se répète, c'est celle de Yasmina Guye, 20 ans aujourd'hui, et revenue en Suisse en 2005 pour suivre les cours de l'Ecole de traduction et d'interprétation de Genève.

En Suisse, sa famille vivait à Cortaillod, dans le canton de Neuchâtel. Sa mère travaillait comme institutrice et son père comme représentant commercial. Jusqu'à ce que, en 1992, toute la famille parte en vacances en Espagne pour voir l'Exposition universelle de Séville.

«Mon père est vraiment tombé amoureux du pays, du climat, du caractère espagnol... Il a proposé à ma mère de retourner en Espagne», raconte-t-elle à swissinfo.

Batailler contre les clichés

Après avoir réfléchi, la famille Guye a décidé de changer de vie. C'est ainsi que Yasmina a grandi au bord de la mer, à Benicarlo, une ville de 20'000 habitants près de Valence, avec ses frères Gabriel et Ismaël.

Aujourd'hui, le père travaille dans une compagnie d'électricité et la mère à l'office du tourisme de la région. De leur côté, les grands-parents espagnols les ont rejoints au moment de la retraite.

«Pour mon père, cela a été difficile au début, à cause de la langue et du changement de métier. Mes parents sont maintenant très bien intégrés. D'ailleurs, en famille nous mélangeons les deux langues et faisons des phrases avec des mots en français et en espagnol, suivant ceux qui nous viennent le plus rapidement à l'esprit»

Yasmina, elle, a dû batailler ferme pour faire comprendre à ses camarades que la Suisse n'était pas une région de France. «Et puis, ils ne connaissaient que les clichés: les coucous, les banques et le chocolat!»

C'est donc dans une région de vacances («en hiver, c'est plus calme...») que Yasmina Guye a fait toutes ses classes, jusqu'à son bac. Mais elle a passé des vacances en Suisse, car elle adore le ski et la neige.

«J'avais des contacts avec la famille du frère de ma mère, resté en Suisse. Et surtout, j'ai fait des camps de vacances organisés par l'Organisation des Suisses de l'étranger. Je m'y suis fait des amis et suis toujours en contact avec des filles qui habitent l'Allemagne et des pays arabes.»

Yasmina, le retour

La jeune hispano-suisse voulait étudier la traduction et elle a choisi Genève. «A l'école de traduction de Genève, on peut étudier trois langues, au lieu de deux langues à Barcelone. Alors je suis venue à Genève.»

Le départ du nid familial n'a pas été trop difficile, puisque c'était en Suisse et que la langue n'était pas un problème. Installée dans un foyer pour jeunes filles, Yasmina est bien entourée.

«Les Genevois sont difficiles à rencontrer. Ils ont tendance à rester ensemble, alors je me retrouve avec les Suisses qui viennent d'autres cantons. A Genève, il y a aussi de nombreux étrangers, c'est sûrement plus facile pour moi que dans une ville fermée», raconte-t-elle encore.

Ce qu'elle aime ici? Réponse sans rire: «La ponctualité des transports publics, les gens qui parlent moins fort que les Espagnols et... la propreté.»

Sa décision de revenir en Suisse a aussi été motivée par une raison financière. Yasmina Guye bénéficie en effet d'une bourse d'études de son canton d'origine.

Et l'avenir?

Et après ses cinq ans d'études? «J'aimerais travailler pour l'ONU ou pour des organismes internationaux. D'abord voyager un peu puis, peut-être, rester à Genève.»

Et ses frères? «L'aîné est journaliste et mon petit frère va faire un bac techonolgique. Ils sont tous deux bien intégrés en Espagne. Je ne pense pas qu'ils souhaitent revenir.»

Yasmina Guye, elle, se définit d'abord comme Suissesse de l'étranger. «Je ne sais pas si je vais m'installer en Suisse plus tard. Pour le moment, je ne me vois pas repartir en Espagne, mais ce 'non' n'est pas définitif. On verra, je ne sais pas.»

swissinfo, Isabelle Eichenberger

Faits

A fin 2005, 634'216 Suisses vivaient à l'étranger. Les trois quarts d'entre eux bénéficient de la double nationalité.
Près de 395'400 d'entre eux vivent en Europe, dont plus de 22'000 en Espagne.
Plus de 105'000 d'entre eux sont inscrits sur les registres électoraux.

Fin de l'infobox

Yasmina Guye

Yasmina Guye est née en 1986 à Saint-Aubin (Neuchâtel).

En 1995, ses parents décident d'aller s'installer dans le pays d'origine de sa mère, l'Espagne.

En 2005, elle s'inscrit à l'Ecole de traduction et d'interprétation de Genève.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×