Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Zschokke reprend Göhner Merkur

(Keystone)

Le groupe genevois renforce sa position de numéro un de la construction en Suisse. Zschokke acquiert Göhner Merkur Totalunternehmung et Göhner Merkur Immobilien Management. Les deux sociétés appartenaient à Siemens Building Technologies. Le prix de rachat n'est pas dévoilé.

Avec la reprise de Göhner Merkur Totalunternehmung, Zschokke devient le numéro un en Suisse dans l'entreprise générale et totale, a précisé vendredi à l'ats le directeur exécutif du groupe genevois, Christian Bubb. L'entreprise générale et totale est la prise en charge d'un projet de A à Z, a rappelé le dirigeant.

Avec ses 90 collaborateurs, Göhner Merkur Totalunternehmung, réalise un chiffre d'affaires de 230 millions de francs, ce qui fait d'elle la quatrième entreprise en Suisse. Sa part de marché de représente 7%. De son côté, Zschokke affiche dans le domaine de l'entreprise générale et totale un chiffre d'affaires de 600 millions de francs.

Zschokke va aussi asseoir sa position dans l'immobilier. En associant Immobilien Management et sa filiale Privera, le groupe disposera de la plus importante gérance immobilière indépendante de Suisse, soit une société qui n'est ni liée à une grosse compagnie d'assurances ni à une grande banque, a souligné M. Bubb.

Göhner Merkur Immobilien Management est active dans la gérance et les transactions immobilières. Cette société, présente dans toute la Suisse, emploie 240 personnes. Figurant parmi les leaders du marché, Immobilien Management dégage pour environ 35 millions de francs d'honoraires par an.

L'opération n'aura aucune incidence pour les salariés des deux entreprises Göhner Merkur. Les 330 emplois concernés par le rachat seront maintenus par le nouveau propriétaire. L'acquisition de Göhner Merkur devrait avoir «un impact positif» sur le bénéfice par action de Zschokke dès 2002.

L'acquisition des deux entreprises Göhner Merkur interviendra, avec effet rétroactif, au 1er avril 2001. La transaction doit encore recevoir l'approbation de la Commission de la concurrence, a souligné le groupe genevois dans un communiqué.

Avec le rachat des deux sociétés Göhner Merkur, Zschokke renforce ses positions en Suisse dans deux de ses domaines clés d'activités. Pour le moment, Zschokke n'envisage pas une nouvelle expansion à l'étranger, a souligné M. Bubb.

La dernière aventure du groupe hors des frontières, à savoir en France et en Allemagne, s'était soldée par un échec. Le groupe genevois de construction s'était définitivement désengagé en 1999 de ces deux marchés lourdement déficitaires.

Le désinvestissement des activités étrangères de Zschokke ont engendré des frais importants. Ce désengagement a grevé les comptes 2000 à hauteur de 2,8 millions de francs. Pour 2001, 2,6 millions de francs ont été provisionnés pour ces liquidations.

Zschokke, qui emploie plus de 2700 collaborateurs a réalisé l'an passé un résultat avant impôts et charges financières (EBIT) de 25,8 millions de francs, en hausse de 52% par rapport à 1999. Son chiffre d'affaires a progressé de 15% à 1,231 milliard de francs, propulsant le groupe au rang de numéro un suisse.

swissinfo avec les agences


Liens

×