Navigation

Skiplink navigation

logitech, la firme d'ici et de partout

La croissance de Logitech se base sur une indéniable capacité innovative (photo Logitech) source: Logitech

Depuis ses débuts modestes en pleine zone agricole des environs de Lausanne, Logitech est devenu en un peu plus de 20 ans leader mondial des périphériques pour ordinateurs.

Este contenido fue publicado el 15 noviembre 2006 - 11:22

Plutôt que de miser sur son origine suisse, la firme met en avant son caractère international.

«Les Américains pensent que Logitech est une entreprise américaine et les Chinois croient qu'elle est chinoise», résume Sandro Isteri, directeur général de la firme pour la Suisse.

Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce désormais géant, fondé en 1981 à Apples, entre Lausanne et Genève, est un vrai caméléon.

«Nous avons encore de nombreux liens avec la Suisse mais nous sommes désormais une société internationale, active dans 150 pays. Dans notre secteur, le label Swiss Made n'est pas si important» ajoute Sandro Isteri.

Logitech emploie environ 9000 personnes dans le monde entier, dont la moitié dans ses ateliers de

production en Chine. En Suisse, la firme compte environ 250 collaborateurs dont 200 ingénieurs qui s'occupent de technologies optiques et sans fil à Romanel-sur-Morges, dans le canton de Vaud.

«Nous ne produisons plus rien en Suisse. Pour être franc, nous ne pouvons pas fabriquer nous-mêmes et offrir une haute qualité à un prix abordable tout en faisant des bénéfices. C'est tout simplement impossible», explique encore Sandro Isteri.

Univers multimédia

Le domaine d'activité de Logitech, ce sont les interfaces entre l'homme et le monde digital. Au départ, il s'agissait d'un marché de niche.

Aujourd'hui, Logitech vend 120 millions de pièces par année - «dix fois plus que Swatch», plaisante Daniel Borel, son fondateur et patron -, pour un chiffre d'affaires de plus de deux milliards de francs.

Logitech ne fabrique plus seulement des souris et des claviers. Il se tourne vers la communication par Internet - audio, vidéo, webcam -, les accessoires audio pour lecteurs MP3 ou i-pod, les manettes pour consoles ou les télécommandes universelles, qui permettent, par le biais d'Internet, de contrôler tous ses appareils ménagers en pressant sur une simple touche.

La Rolls du secteur

«Chaque année, nous lançons plus de cent nouveaux produits,

explique Sando Isteri. Claviers sans fil, souris optiques au laser, design ergonomique, améliorations techniques dans les secteurs audio et vidéo sont des innovations de Logitech. Nous sommes leader du marché dans pratiquement toutes nos activités».

«Logitech? Ils font preuve d'une grande créativité et d'une forte capacité innovative», déclare le journaliste tessinois Davide Gai, par ailleurs président de la foire "Ticino Informatica".

«Leurs produits contribuent vraiment à améliorer l'interaction entre les usagers et les appareils. Si je devais faire une comparaison avec le monde automobile, je dirais que Logitech est la Rolls-Royce de son secteur».

L'avenir semble donc radieux pour Logitech, et la firme ne cache pas son objectif de doubler son chiffre d'affaires et ses bénéfices dans les cinq prochaines années.

Tenir encore dix ans

Mais d'aucuns sont plus prudents. «Je serais heureux que nous réussissions à survivre encore dix ans», déclare Daniel Borel lui-même.

Une boutade ? Peut-être pas. Dans le secteur d'activités de Logitech, la concurrence est impitoyable et l'évolution technologique constante. Mais les bases solides de la firme et sa capacité à innover semblent garantir son avenir.

«Je suppose que Daniel Borel voulait dire que nous ne pouvons

pas nous permettre de nous reposer sur nos lauriers, précise Sandro Isteri. Si nous voulons rester dans le coup, nous ne devons en aucun cas ralentir le rythme».

Il n'empêche: la baisse constante des prix des ordinateurs pourrait constituer une menace pour Logitech.

«En 2005, le coût des PC a chuté de 50% alors que celui des périphériques a augmenté. Reste à voir si, à l'avenir, les clients accepteront de dépenser 25% du prix d'un ordinateur seulement pour les périphériques», avertit Davide Gai.

swissinfo, Marzio Pescia (Traduction et adaptation de l'italien: Gemma d'Urso)

Contexto

La firme Logitech a été fondée en 1981 à Apples, dans le canton de Vaud.

Elle n'a pas à proprement parler de quartier général, mais différents sièges, répartis dans le monde entier.

Ses sièges principaux sont à Fremont, en Californie et à Romanel-sur-Morges, dans le canton de Vaud.

Logitech est présente sur le marché de détail depuis une dizaine d'années seulement.

Auparavant, elle fournissait sa marchandise aux grands fabricants d'ordinateurs.

End of insertion

Datos clave

En 2005, Logitech a réalisé un chiffre d'affaires de 2,3 milliards de francs suisses, soit 21% de plus qu'en 2004.
Durant la même période, elle a vendu 120 millions de pièces dans plus de 100 pays.
Durant 28 trimestres consécutifs, elle a battu à chaque fois ses propres records de chiffre d'affaires et de bénéfice.

End of insertion

Este artículo ha sido importado automáticamente del antiguo sito web al nuevo. Si observa algún problema de visualización, le pedimos disculpas y le rogamos que nos lo indique a esta dirección: community-feedback@swissinfo.ch

Compartir este artículo