Your browser is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this websites. Learn how to update your browser[Fermer]

Troisième canal de vote


Fribourg très satisfait de son nouveau système d’e-voting







Les Suisses de l’étranger ont reçu ce dimanche de bonnes nouvelles de la part du canton de Fribourg sur le front du vote électronique: le nouveau système fourni par La Poste a passé avec succès son premier test. Après cette première étape délicate, les autorités fribourgeoises sont désormais confiantes quant au développement futur de cette technologie. 

L'e-voting gagne à nouveau du terrain en Suisse: le nouveau système fourni par La Poste au canton de Fribourg a passé son premier test le 27 novembre.  (Keystone)

L'e-voting gagne à nouveau du terrain en Suisse: le nouveau système fourni par La Poste au canton de Fribourg a passé son premier test le 27 novembre. 

(Keystone)

«Tout a très bien fonctionné, tant pour la votation fédérale que pour le second tour des élections cantonales», a déclaré à swissinfo.ch la chancelière d’Etat Danielle Gagnaux-Morel, exprimant sa satisfaction pour un développement parfaitement conforme aux attentes.

Ce canal de vote a été utilisé par 34% des Fribourgeois de l’extérieur qui ont participé à la votation fédérale sur l’initiative «Pour l’abandon du nucléaire» et par 41,8% de ceux qui ont participé au second tour des élections cantonales.

Pour le moment, Fribourg offre le vote électronique uniquement aux Suisses de l’étranger inscrits sur le registre électoral de leur canton d’origine. «L’année prochaine, nous poursuivrons avec cette offre. Par ailleurs, nous entamerons des discussions avec les communes pour une extension du vote électronique aux Fribourgeois résidant dans le canton. Ce sont en effet les communes qui sont responsables de l’organisation des votations et des élections dans le canton de Fribourg», a précisé la chancelière.

Ce nouveau système se base sur une technologie de pointe qui permet le chiffrement de bout en bout. Cela signifie que «ce système a les bases nécessaires pour étendre la possibilité du vote par voie électronique à l’ensemble de l’électorat fribourgeois, sans qu’on doive le remplacer», a ajouté Danielle Gagnaux-Morel. Les réactions reçues de la part des électeurs suggèrent que ce système est «un peu plus simple» à utiliser que le précédent.

Une première pour La Poste

Ce test avait une valeur cruciale pour l’avenir du vote électronique en Suisse. Fribourg est en effet le premier des neuf cantons du défunt consortium «Vote électronique» - recalé en août 2015 par le gouvernement suisse en raison de problèmes de sécurité – qui offre à nouveau ce canal de vote à ses citoyens résidant à l’étranger.

Il s’agissait par ailleurs de la première fois que le système «Post E-Voting», développé par la Poste Suisse en collaboration avec l’entreprise espagnole Scytl, était utilisé. Scytl a déjà développé par le passé le système de vote électronique du canton de Neuchâtel, qui a passé jusqu’à présent tous les tests de sécurité.

L’autre système utilisé jusqu’ici avec succès en Suisse se nomme «CHvote». Il a été développé par le canton de Genève et est également utilisé depuis plusieurs années par les cantons de Bâle-Ville, Berne et Lucerne. Les cantons de Saint-Gall et d’Argovie, qui faisaient eux aussi partie du consortium «Vote électronique», ont récemment annoncé qu’ils utiliseraient ce système dès l’automne 2017. 

Comment les Suisses de l'étranger ont voté

Contrairement à de précédentes votations populaires, le vote des Suisses de l'étranger concernant l'initiative des Verts pour la sortie du nucléaire ne s'est pas notablement démarqué de celui de leurs concitoyens de l'intérieur, comme le montre le graphique ci-dessous. La différence la plus significative est observée dans le canton de Vaud, où les citoyens de la diaspora ont rejeté l'initiative, contrairement à l'ensemble de l'électorat cantonal. 


(Traduction de l'italien: Samuel Jaberg)

×