Giacometti, Klee, Tinguely, bien sûr... Mais il ne faut pas oublier que les beaux-arts helvétiques comptent un certain ‘Alien’ créé par HR Giger !

La Suisse du Moyen Age cultivait une tradition d’art religieux, mais la Réforme a constitué un handicap pour les arts plastique et pictural dans le pays.

Ainsi l’artiste allemand Hans Holbein le Jeune, qui créa une bonne partie de son œuvre en Suisse, dut-il quitter Bâle pour Londres en 1532.

Parmi les artistes célèbres de la fin du 19e et du début du 20e siècle, on relève Albert Anker, Arnold Böcklin et Ferdinand Hodler. Pour nombre d’historiens de l’art, Hodler est la figure clé de l’art suisse du début des Temps modernes. Ses œuvres sont populaires et valent aujourd’hui encore très cher dans les ventes aux enchères internationales. Les toiles de Hodler comportent souvent des thèmes suisses et, de son temps, on le considérait volontiers comme le peintre national. Reste qu’à l’étranger il ne connut jamais le même succès qu’un Alberto Giacometti ou un Jean Tinguely. D’autres d’information sur ce sujet dans le chapitre Art moderne.

Sur la vie et l’œuvre des artistes suisses, consulter la banque de données électronique SIKART de l’Institut suisse pour l’étude de l’art.

Art moderne

Durant les deux guerres mondiales, Zurich se mua à chaque fois en creuset des artistes venus des pays d’Europe en guerre. Le mouvement dada (dadaïsme) y est né pendant la Première guerre mondiale. Deux de ses cofondateurs, Hans Arp et son épouse Sophie Täuber-Arp, atteignirent plus tard la célébrité.

Paul Klee est une des icônes incontestables de l’art moderne européen. Il grandit en Suisse, et vécut ensuite des années en Allemagne, où il enseigna notamment au Bauhaus de Weimar. Ce n’est qu’en 1933, quand il fut de plus en plus montré du doigt par les nazis, qu’il revint en Suisse. A Berne, cité de son enfance, le Centre Paul-Klee rassemble presque la moitié de son immense œuvre. Il a été construit sur les plans de l’architecte italien Renzo Piano et inauguré en 2005.

Le plus connu de tous les artistes suisses modernes est sûrement Alberto Giacometti (1901-1966). Il est né à Borgonovo (Stampa) dans le Val Bregaglia aux Grisons. Son père Giovanni était un peintre connu; son cousin Augusto était peintre aussi et réputé surtout pour sa peinture sur verre.

Alberto Giacometti s’installa à Paris en 1922, il y vécut et travailla jusqu’à la fin de ses jours. Ses sculptures sont l’expression d’une vision singulière, tourmentée de la réalité. Il retravaillait sans relâche ses sculptures jusqu’à ce qu’elles atteignent leur minceur filiforme caractéristique. Il en allait de même de sa peinture : les sujets de Giacometti apparaissent isolés et sont le résultat d’une inlassable réélaboration.

Jean Tinguely (1925-1991) est un autre artiste suisse internationalement connu. Il utilisait de vieux morceaux de ferraille pour en faire des sculptures complexes, souvent des installations mobiles. Il existe à Bâle un Musée Tinguely et une exposition permanente en plein air de ses œuvres.

Rares sont ceux qui en sont conscients, pourtant énormément de gens ont vu des œuvres du peintre et sculpteur surréaliste Hans-Rudolf Giger, natif de Coire. Ses œuvres monochromes, qui semblent naître d’un univers érotique bizarre et sombre, où des humains et des machines se fondent intimement, ont servi d’inspiration au réalisateur Ridley Scott pour les étranges créatures de sa série de films Alien. Giger s’est vu décerner un Oscar pour son travail de créateur dans le premier Alien. Ses œuvres peuvent être découvertes au Musée HR Giger, situé au château Saint-Germain, à Gruyères.

Hans-Rudolf Giger est décédé en mai 2014 des suites d'une chute. Il était âgé de 74 ans.

Marché de l’art

Les galeries, avant tout à Genève, Bâle, Zurich et Berne, présentent régulièrement les œuvres de peintres suisses contemporains. Et la foire de l’art bâloise Art Basel est un des rendez-vous les plus importants du calendrier du marché de l’art international.

Les ventes aux enchères d’art jouent également un rôle économique essentiel sur le marché suisse de l’art. A Genève et Zurich, outre les filiales des grandes maisons de vente aux enchères internationales que sont Christie’s et Sotheby’s, il existe toute une série de maisons à enseigne helvétique. On en trouve aussi à Berne, Lucerne, Bâle et Saint-Gall.

Une liste des adresses des maisons de vente aux enchères sur le site swissart.ch.

swissinfo.ch