Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Betty Bossi une quinquagénaire au bon goût

Betty Bossi célèbre ses 50 ans d'activités

(SwissTXT)

Betty Bossi, ménagère imaginaire qui enchante les tables familiales helvétiques le dimanche, fête ses cinquante ans cette année. Le "Journal Betty Bossi" est tiré aujourd'hui à un million d'exemplaires.

Né en avril 1956 sous le nom de «Courrier Betty Bossi», le titre surfe sur une vague dont le succès ne s'est jamais démenti. Retour sur un phénomène culinaire unique.

Pour son demi-siècle d'existence, Betty Bossi publie «Recettes inoubliables», une compilation des meilleures recettes de ces 50 dernières années. Différentes actions sont en outre prévues tout au long de l'année.

Il y a 50 ans le «Courrier Betty Bossi» consistait en une feuille d'information, en allemand et en français, distribuée gratuitement dans les magasins d'alimentation.

Le contenu était consacré à la cuisine, mais traitait aussi de travaux d'aiguille, d'éducation des enfants ou de planification du budget du ménage.

Ménagère imaginaire

Betty Bossi n'a jamais existé en chair et en os. Ce personnage fictif a été inventé par une rédactrice publicitaire qui s'occupait des produits Astra dans une agence zurichoise.

L'idée lui est venue des Etats-Unis, où un journal pour les ménagères intitulé «Betty Crocker» connaissait un énorme succès.

Le prénom Betty a été immédiatement adopté par l'agence car à l'époque, il était très populaire partout en Suisse. Quant au nom Bossi, on le retrouve aussi dans tout le pays.

Au milieu des années soixante, le «Courrier Betty Bossi» paraissait toutes les six semaines. En 1972, il devient le «Betty Bossi, journal spécialisé pour la cuisine et le ménage» et passe à neuf numéros par année.

Le premier livre de cuisine («Les pâtisseries») est publié en 1973, déjà en format vertical et avec reliure à spirale. Le succès est énorme. A ce jour, plus de 60 livres de cuisine ont paru, en allemand et en français. Les Editions Betty Bossi SA sont fondées en 1977, en toute autonomie de la maison-mère Unilever.

L'ouverture de l'Ecole de cuisine, en 1986, est un autre jalon. En 1995, Unilever vend les Editions Betty Bossi au groupe de presse Ringier SA. En 2001, Coop reprend 50% des actions de Ringier.

Cuisinière multimedia

La cuisinière imaginaire ne rate pas le train de l'Internet et lance, en 1998, le site www.bettybossi.ch, une des premières plate-formes culinaires en ligne de Suisse. Puis 2001 sonne le coup d'envoi de l'émission «al dente» à la TV alémanique. Et depuis 2005, elle est présente sur la TSR.

Le «Journal Betty Bossi», qui paraît dix fois l'an, est en tête des revues consacrées à la cuisine en Suisse, avec un tirage de quelque 900'000 exemplaires. Chaque année paraissent en outre trois ou quatre livres de cuisine.

txt et les agences

La recette du succès

Betty Bossi, c'est un chiffre d'affaires de 81 millions de francs par an. La société est détenue par Ringier et Coop, chacun à 50%.

Elle est active dans la composition de recettes, mais présente aussi 40 à 50 nouveaux articles de cuisine par an. Elle en vend en moyenne quelque 1,8 million chaque année.

Les employés de Betty Bossi (ils sont 114) donnent aussi des cours de cuisine à quelque 3000 fans chaque année. Dans les magasins Coop, c'est enfin une ligne de quelque 500 produits frais, des plats cuisinés aux jus de fruits et aux sauces.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.