Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Caramba Le casse raté d’un employé de la Raiffeisen

panama city

La skyline de Panama depuis un de ses hôtels de luxe. Un rêve stoppé net pour le jeune corporate account manager. 

(Keystone / Arnulfo Franco)

Il avait profité de la trêve des confiseurs, en décembre 2018, pour siphonner 8,7 millions de dollars sur les comptes de ses clients avant de s’envoler vers le Panama. Raté: l’homme de 32 ans est rentré au pays quelques jours plus tard pour se rendre aux autorités. L’enquête se poursuit.

S.B. avait longuement mûri son plan. Ce Tessinois de Mendrisio avait créé une société écran au Delaware (USA), ouvert des comptes bancaires en ligne et cherché sur Internet comment acheter des faux papiers. Il avait savamment préparé sa fuite, prévoyant de rejoindre Francfort dans un taxi payé en liquide avant de sauter dans le premier vol pour Panama City.

* Fondée par les journalistes d’investigation Marie Maurisse et François Pilet, Gotham CityLien externe est une newsletter de veille judiciaire spécialisée dans la criminalité économique. Chaque semaine, elle rapporte à ses abonnés les cas de fraude, corruption et blanchiment en lien avec la place financière suisse, sur la base de documents de justice en accès public. Tous les mois, Gotham City sélectionne l’un de ses articles, l’enrichit et le propose en accès libre aux lecteurs de swissinfo.ch.

Fin de l'infobox

S.B. est passé à l’action le 20 décembre 2018. Ce jour-là et jusqu’au 24 décembre, le jeune «corporate account manager» a viré 8,7 millions de dollars depuis les comptes de quatre clients vers celui de sa société Luxury Properties Inc auprès de la SunTrust Bank aux Etats-Unis.

Mais patatras: son plan s’est effondré en quelques heures. Avant même que le vol de Francfort ne touche la piste de l’aéroport international de Tocumen (le plus grand du PanamaLien externe), la Raiffeisen de Lugano avait déjà découvert la fraude. Alertée par un des clients, la banque avait contacté sa consœur américaine pour faire bloquer les sommes volées.

De Panama à la prison au Tessin

Arrivé dans la ville de Panama le soir du réveillon, démasqué et sans le sou, S.B. a rapidement contacté l’ambassade de Suisse pour organiser sa reddition. De retour au pays, il a passé la nuit du 31 décembre dans une geôle tessinoise. Et dès le 9 janvier, la chaîne TeleTicino révélait les premiers élémentsLien externe de cette «histoire sensationnelle» lors de son journal télévisé de 18h45.

(© 2007 DHS et Kohli cartographie, Berne.)

Le détail des montants que l’employé a tenté de transférer vers les Etats-Unis apparaît aujourd’hui dans une demande d’entraide adressée aux Etats-Unis par le Ministère public du Tessin le 17 mars 2020.

Mutisme généralisé

Le parquet de Lugano cherche à obtenir la documentation du compte de la SunTrust Bank au nom de Luxury Properties Inc. La demande a été acceptée par la Cour fédérale du District de Columbia.

Au moment des faits, S.B. était employé de la Raiffeisen depuis 9 ans, comme en témoigne son profil LinkedIn. Il avait été embauché à 22 ans après un stage chez UBS SA.

S.B. est défendu par Andrea Rigamonti à Chiasso. Il n’a pas répondu à nos messages. Une porte-parole de la Raiffeisen a indiqué que la banque ne serait pas en mesure de répondre à nos questions avant plusieurs jours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.