Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Didier Piguet quitte la tête du Servette FC

Didier Piguet est au coeur de la polémique depuis plusieurs jours.

(Keystone Archive)

Didier Piguet quitte le Servette FC. Le financier genevois a accepté de céder ses parts (36% des actions) et ses droits sur les transferts de certains joueurs (Thurre et Petrov) contre la somme de 4 millions de francs. Un départ forcé qui fait suite aux attaques portées contre lui par la presse, ces derniers jours.

Lundi matin, la réunion des actionnaires du Servette FC a entériné le départ de Didier Piguet. Le banquier Benedict Hentsch et l'homme d'affaires français Michel Coencas se seraient engagés à verser les 4 millions de francs par chèque, dans les huit jours.

Pour mémoire, depuis quelques jours, le gestionnaire de fortune est au cœur d'une polémique. Et ce n'est pas la première fois. L'an dernier, alors qu'il était déjà à la présidence du club grenat, le financier genevois avait déjà été désavoué par Canal Plus. Motif? Il n'aurait pas versé les millions qu'il avait promis.

Désengagement de Canal Plus

Or, pour des raisons techniques, Canal Plus s'est récemment partiellement désengagé du Servette FC en vendant une partie de ses actions à Jelmoli (15%) et à la société d'investissement Golden Lion de Didier Piguet.

Ce retour d'un Didier Piguet en disgrâce avait surpris tout le monde. Et mécontenté certains dirigeants servettiens. Qui n'avaient, d'ailleurs, pas caché leur profonde antipathie envers Didier Piguet, mais aussi envers son avocat, Dominique Warluzel.

Par ailleurs, Didier Piguet s'est rapidement retrouvé dans la ligne de mire des médias. Deux quotidiens populaires suisses avaient en effet publié des révélations sur la vie privée du gérant de fortune, dévoilant notamment un «sulfureux contrat» qu'il aurait passé avec une femme.

L'homme d'affaires a porté plainte contre les deux journaux, pour «violation de ses droits», droit au respect de la vie privée et droit à l'honneur. Mais le mal était déjà fait. Très embarrassés par cette affaire et craignant pour l'image de leur club, les autres actionnaires du Servette FC ont probablement poussé Didier Piguet vers la sortie.

swissinfo

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.