Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fusion entre Alcan et Algroup: un accord est intervenu sur les termes du rachat

La fusion entre la société suisse Algroup et le producteur d’aluminium canadien Alcan est en bonne voie. Les deux entreprises se sont mises d’accord sur les termes du rachat par Alcan.

Pour chacune de leurs actions, les actionnaires du groupe suisse d'aluminium recevront 17,1 actions Alcan. A ceci s'ajoutent un versement en espèces de 90 francs suisses et celui d'un dividende spécial de 135 francs pour chaque action Algroup.

L'offre représente une amélioration de 5 pour cent environ par rapport à la proposition initiale, a précisé la porte-parole du suisse Algroup, Christine Menz, citée par Reuters. A l’origine, son repreneur canadien avait proposé 20,1745 actions Alcan pour chaque titre Algroup.

Si tout se passe comme prévu, le lancement de l'opération d'échange d'actions devrait commencer au troisième trimestre de cette année. Quant au dividende spécial, il ne sera versé que lorsque 67 pour cent des actions d'Algroup auront été échangées en actions Alcan.

A présent, cet accord doit encore recevoir l’aval des actionnaires du suisse Algroup lors d’une assemblée extraordinaire au mois de juillet. L’union des deux sociétés va créer un groupe pesant environ 12,4 milliards de dollars, soit le numéro deux mondial du secteur.

Gros actionnaire, Martin Ebner a également donné son accord à cette fusion. Interrogé sur les synergies attendues, le financier helvétique a relevé que rares sont les domaines où les activités des deux partenaires se recoupent. Alcan est actif dans les matières premières, alors qu'Algroup est spécialisé dans l’utilisation de l'aluminium pour l'automobile et les transports collectifs. Par conséquent, Martin Ebner ne pense pas que des suppressions d'emplois d'une certaine envergure se produiront. Il est toutefois encore prématuré de se prononcer sur la question, a-t-il ajouté, «le processus d'intégration nécessitant un certain temps».

Patron du groupe Alcan, Jacques Bougie assumera la même fonction dans la nouvelle entité. «Je suis persuadé que cette fusion apporte une plus-value sur le plan de l'entreprise», a-t-il affirmé. De son côté, le directeur exécutif et délégué du conseil d'administration d'Algroup, Sergio Marchionne, a déclaré que «la nouvelle entreprise sera encore mieux positionnée pour satisfaire les voeux de sa clientèle sur une base mondiale».

Initialement, les deux groupes avaient prévu de fusionner avec le français Pechiney, avec pour objectif de donner naissance au plus gros producteur d’aluminium au monde. Mais les conditions posées par l’autorité européenne de concurrence avaient fait capoter le projet en avril dernier.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.