Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Kreuzlingen-Constance Un «no man's land coronavirusien» à la frontière germano-suisse

La ville suisse de Kreuzlingen et sa jumelle allemande Constance ont été séparées par la pandémie. Pour ralentir la propagation du virus, la frontière entre la Suisse et l'Allemagne a été fermée. Deux clôtures s'érigent désormais entre les habitants de chaque ville.

En temps normal, ces derniers sont totalement libres de franchir la ligne invisible qui divise les deux nations. Mais avec le Covid-19, tout a changé.

Les clôtures sont devenues un lieu de rencontre pour les personnes qui ont été géographiquement éloignées par la pandémie.

Le photographe indépendant Roland Schmid s'est rendu dans la région et a ramené des photos de familles, d'amoureux et d'amis séparés par la frontière physique.

Sous le chaud soleil de printemps, ceux-ci se pressent contre les barrières pour se rapprocher le plus possible et faire que leur relation traverse cette période difficile. Ils sont suffisamment proches pour se dire «je t'aime», mais trop éloignés pour pouvoir se toucher.

C'est un «no man's land coronavirusien». La clôture renforcée de fils barbelés suit le tracé de la frontière qui divisait la Suisse et l'Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une seule avait été érigée à la mi-mars, mais la semaine dernière les autorités en ont ajouté une deuxième, après avoir constaté que les gens trinquaient, jouaient aux cartes ou s’embrassaient à travers les grillages, enfreignant ainsi les règles de distanciation sociale en vigueur.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.