Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse et l'Italie fêtent le Simplon

Des hommes habillés comme les mineurs qui creusèrent le tunnel ont défilé dans les rues de Brigue.

(Keystone)

La Suisse et l'Italie ont célébré vendredi le centenaire du tunnel ferroviaire du Simplon à Brigue et à Domodossola en rendant hommage aux pionniers qui l'ont construit.

Le président de la Confédération Moritz Leuenberger figurait au nombre des quelque 400 personnalités qui ont participé à cette commémoration.

«Les tunnels ferroviaires survivent aux siècles et restent éternellement jeunes», a dit le président de la Confédération lors de la partie suisse des festivités, tenue dans l'après-midi à l'église de la Collégiale de Brigue.

Et le Simplon n'échappe pas à la règle. Au fil des ans il a su s'adapter et s'imposer face à la concurrence née de l'essor de l'automobile et au développement du réseau autoroutier.

Mais le Simplon est bien davantage et Moritz Leuenberger s'est plu à le relever. S'il a servi à sceller l'amitié entre deux pays, la Suisse et l'Italie, il a aussi joué et il joue toujours un rôle de pionnier en faveur de la cohésion européenne, à l'instar d'autres infrastructures ferroviaires.

Ainsi, «le percement des nouveaux tunnels du Gothard et du Lötschberg sert la mise en place d'un corridor ininterrompu entre le nord et le sud», a souligné le président de la Confédération.

Doublement pionnier

Pionnier de la cohésion européenne, le Simplon fait aussi figure de pionnier dans le domaine technique. Après avoir retracé l'historique de la création du tunnel, le patron des Chemins de fer fédéraux (CFF), Benedikt Weibel, s'est plu à relever que le tunnel avait notamment servi d'exemple aux ingénieurs du tunnel sous la Manche.

Il sert par ailleurs régulièrement à tester le nouveau matériel roulant. Evoquant aussi le futur, Benedikt Weibel a encore relevé que dès l'an prochain, lorsque le tunnel de base du Lötschberg bouleversera la donne en matière de transports, le succès du Simplon se renforcera encore.

Le nouveau Lötschberg va en effet raccourcir considérablement le trajet entre Bâle ou Berne et le Valais, d'où le Simplon permet de passer en Italie.

Voyage en train historique

Les commémorations avaient débuté dans la matinée par un trajet à bord d'un train historique qui a conduit les invités de Brigue à Domodossola, où une réception était organisée par les autorités italiennes. Puis, le convoi est reparti vers le Valais. En chemin, il s'est arrêté à Iselle pour honorer les 67 ouvriers décédés durant les travaux.

Cette cérémonie s'est déroulée en présence du représentant de la Chambre italienne des députés, Marco Zacchera. Le président italien Giorgio Napolitano avait envoyé son message d'amitié aux participants.

Et le prince Emmanuel Philibert de Savoie, petit-fils du roi Victor Emmanuel III qui avait inauguré le tunnel du Simplon il y a 100 ans, avait également fait le déplacement.

Fête populaire

En début d'après-midi, le train est arrivé à Brigue. Invités et officiels ont rejoint, au son des fifres et tambours, le Palais Stockalper. La population et les écoliers de Brigue, munis de ballons, se pressaient dans les rues de la ville pour admirer le cortège.

Les festivités du centenaire du Simplon se poursuivront durant tout le week-end. Samedi, les CFF commémorent le centenaire du tunnel en conviant la population à une grande fête populaire entre Brigue et Domodossola. Un concert de la rockeuse italienne Gianna Nannini devrait conclure cette journée.

A noter encore que la 89e édition du Giro, le Tour d'Italie cycliste, fera étape dimanche à Domodossola.

swissinfo et les agences

En bref

- Depuis l'arrivée du chemin de fer en Suisse en 1847, les pionniers du rail ont imaginé des projets de tunnels sous les Alpes.

- Inauguré en 1882, le Gothard a été le premier à voir le jour. Le percement du Simplon n'a démarré qu'en 1898.

- Jusqu'à 14'000 ouvriers ont participé à la construction de l'ouvrage. Les travaux se sont déroulés dans des conditions très difficiles.

- Le dernier pan de rocher a finalement sauté le 24 février 1905 et la première galerie a été officiellement mise en service en juin 1906.

- Le percement du Simplon a fait de nombreuses victimes: des centaines de blessés et des dizaines de morts pendant les travaux, et plusieurs dizaines de décès a posteriori dus à la silicose du mineur.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.