Argent caché La fin du secret bancaire


Intégrer

Les comptes bancaires dissimulés au fisc ont longtemps fait la célébrité de la Suisse. Mais cacher de l’argent en terres helvétiques est devenu beaucoup plus difficile depuis le début de l’année. (SRF/swissinfo.ch) 

La convention internationale sur l’échange automatique de renseignements bancaires Lien externeest entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle garantit que les informations financières sur les comptes bancaires détenus en Suisse par les citoyens de certains pays soient partagées annuellement. Plus d'une centaine d'Etats ont déjà signé l'accord, même si les Etats-Unis font figure de grands absents. 

Ce changement a attiré l’attention du monde entier. Sur le site web communautaire Reddit, les commentateurs se sont notamment demandés où ceux qui ont caché leur argent en Suisse allaient désormais le placer, en pariant sur Singapour ou Hong Kong. 

Toutefois, l’une des grandes questions des utilisateurs du forum est de savoir de quelle manière les personnes ayant des intérêts aux Etats-Unis ou les citoyens américains seront affectées. 

La justice américaine a commencé à traquer les fraudeurs du fisc en Suisse il y a presque une décennie. Les banques suisses ont dû s’acquitter de milliards de francs d’amendes, la législation américaine FATCA est entrée en vigueur, ce qui signifie que les banques suisses doivent fournir régulièrement à Washington des renseignements sur les clients assujettis au fisc américain. Toutefois, l’inverse n’est pas vrai. Un nouvel accord devra d’abord être conclu avec les Etats-Unis.